Test de la station Altec Lansing iMT810

La nouvelle station d'accueil iMT810, de Altec Lansing

J’ai testé aujourd’hui la nouvelle station d’accueil Altec Lansing iMT810, qui est la remplaçante de la iMT800 désormais obsolète. C’est une station imposante et volumineuse, dont l’objectif est clairement de sortir du bon gros son signé Altec Lansing ! La iMT810 se trouve actuellement sur internet aux alentours des 270 €, donc dans la fourchette basse des stations haut de gamme en termes de prix.

 

Pour couper court à tout suspens, je dirai d’emblée que cette station est excellente, et que c’est même l’une des meilleures que j’ai testé dans cette gamme ! Par gamme j’entends toutes les stations d’accueil qui misent sur un son puissant avec des performances haut de gamme, comme la iHome IP1 par exemple.

Comme son prédécesseur, la station iMT810 inspire le respect lorsqu’on la sort du carton : des dimensions généreuses (50 x 20 x 24 cm), une finition propre et robuste, et de nombreux haut-parleurs visibles de tous côtés. Mais ce sont en premier lieu les poignées de transport que l’on remarque, sur les côtés et le dessus de la station. Ces poignées font bien solides, et l’on ne craindra pas de transporter la station à une main. Leur revêtement gris métallisé est assez joli, et s’accorde bien avec le look un peu agressif de la iMT810, qui semble vouloir prévenir qu’une grosse puissance est disponible sous le capot !

Le dock iPod/iPhone est placé au milieu de la façade avant, dans un petit renfoncement. Comme sur la iMT800, on remarque tout de suite la petite barre de protection (grise métallisée également) qui peut coulisser sur toute la hauteur du dock, et qui sert à protéger l’iPod/iPhone de coups ou d’une chute. Ça peut permettre de rassurer si l’on utilise la station en se déplaçant, mais pour mes tests la station était gentiment posée sur une table, et cette barre de protection ne s’est avéré d’aucune utilité (excepté de contribuer davantage au look imposant de l’enceinte).

De part et d’autre du dock se trouvent les haut-parleurs : 1 haut-parleur médium + 1 tweeter à pavillon de chaque côté du dock, auxquels Altec Lansing a rajouté 2 woofers de 135 mm dédiés pour les basses, et qui sont placés de manière originale sur les flancs de la station. L’autre particularité de ces woofers est que l’un est actif (autrement dit relié électriquement à l’ampli intégré), tandis que le deuxième est passif (le mouvement de sa membrane n’est due qu’au mouvement de la membrane du premier woofer). C’est une configuration utilisée de temps en temps en hifi, et qui permet d’améliorer notablement le rendement de l’enceinte dans des plages de fréquences données.

La station iMT810 de chez Altec Lansing

Il y a donc au total 6 haut-parleurs sur la station iMT810, ce qui laisse logiquement présager d’une réponse en fréquence large et régulière. Nous verrons cela dans la seconde partie de cet article, en s’attachant aux performances audio de la station.

Pour continuer avec la description du matériel, les boutons de réglages se trouvent sur le dessus de la station : 1 petite molette pour le volume (qui fait office de bouton On/Off lorsqu’on appuie dessus), un bouton pour le choix de la source audio, un autre pour configurer l’égaliseur, et 2 boutons pour passer à la chanson suivante ou précédente de l’iPod/iPhone.

Télécommande sans fil mousqueton de la iMT810Tous ces réglages, avec d’autres en plus, se retrouvent sur la télécommande sans fil. Celle-ci est assez compacte, et peut venir se loger dans un emplacement prévu sur le dessus de la station. C’est une télécommande mousqueton, mais je trouve que les touches ne sont pas très agréables à utiliser : il n’y a pas de clic quand on appuie dessus, c’est tout mou. Et j’avoue que je ne suis pas convaincu par l’intérêt d’équiper la télécommande d’un mousqueton, je n’ai encore jamais croisé personne en soirée qui avait la télécommande de sa chaîne hifi accrochée à sa ceinture…

Concernant les sources audio disponibles, il y a bien sûr l’iPod ou l’iPhone branché sur le dock, un tuner FM intégré qui permet d’avoir la radio (une antenne rétractable à l’arrière de la station peut être dépliée pour améliorer la réception de la radio, si besoin. À noter également que 4 stations radio peuvent être enregistrées, et accessibles par l’un des 4 boutons dédiés de la télécommande), ainsi que 2 entrées audio auxiliaires. Ces entrées audio sont au format mini-Jack, et se situent sur le dessus de la station, dans le renfoncement de la poignée de transport. Altec Lansing fournit d’ailleurs 2 petits câbles audio mini-Jack pour utiliser ces entrées.

Ce renfoncement sous la poignée du dessus (qui permet de passer la main pour la transporter) est très bien pensé, et il est parfaitement possible de caler un deuxième iPod, iPhone ou n’importe quel lecteur MP3 ou téléphone. Coincé entre la poignée et un léger renfoncement sur la partie inférieure, ça donne vraiment le sentiment d’avoir un deuxième dock universel. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard si les 2 entrées auxiliaires sont situées juste là, car elles permettent d’utiliser les câbles audio mini-Jack fournis pour relier ce deuxième lecteur MP3 à la station.

Par contre les 2 câbles fournis ne pourront servir quasiment qu’à ça, puisqu’ils sont vraiment petits (24 cm chacun !). Pour relier la station à un ordinateur par exemple, il faudra acheter un câble audio plus long, sans quoi ça sera quasiment impossible avec les câbles fournis.

Un petit écran LCD est placé juste sous les boutons de réglages, et s’il n’est pas spectaculaire, loin de là, il est en revanche très efficace pour ce qu’on lui demande : afficher les réglages en cours, la source audio (iPod/iPhone, Auxiliaire 1, Auxiliaire 2 ou FM). Il est clair, c’est écrit assez gros,  et la lecture est très facile.

La radio marche bien également, et on a bien sûr la recherche automatique de station lorsqu’on reste appuyé sur la touche suivante (rien d’extraordinaire, mais c’est toujours pratique !).

L’un des points faibles que j’ai trouvé à cette station Altec Lansing iMT810 est l’absence de batterie intégrée. Pour une utilisation en autonomie il y a la possibilité de mettre 8 piles LR20 (non fournies) dans un compartiment sous la station, mais comme je le dis souvent les piles me semblent maintenant vraiment dépassées (et plus onéreuses à la longue !) pour des appareils électroniques de ce standing. Altec Lansing annonce 30h d’autonomie sur piles, mais ne l’ayant pas testé je ne peux pas confirmer.

Pour finir cette description par un point fort, j’ai beaucoup aimé l’égaliseur audio, qui est très simple à utiliser : On appuie 1 fois pour accéder au réglage des basses, et une deuxième fois pour le réglage des aigus. On peut appuyer une 3ème fois pour revenir au réglage par défaut (le volume), ou laisser la station y revenir automatiquement après quelques secondes. Il est même possible d’accéder à un égaliseur graphique 7 bandes, pour ceux qui souhaitent ajuster finement la balance des fréquences. Et pour les moins pointilleux, Altec Lansing a enregistré 4 modes d’égaliseur prêts à servir (Pop, Rock, Hip Hop, et Altec EQ).

 Face arrière de la Altec Lansing iMT810

Je vais m’arrêter là pour la partie descriptive de la station Altec Lansing iMT810, pour m’intéresser maintenant au son produit et à la qualité audio, parce que pour 270 € c’est bien sur cet aspect surtout que l’on souhaite voir la différence avec des stations d’accueil plus standards.

Là encore je vais annoncer la couleur tout de suite : le son de la iMT810 est excellent pour les musiques dynamiques : propre, puissant, et  quand on pousse le volume à fond ça décoiffe pas mal, et surtout la qualité reste très correcte (très peu de saturation). Altec Lansing ne donne pas de chiffre sur la puissance audio, mais en faisant le test en live j’ai trouvé la iMT810 au moins aussi puissante que la iHome IP1, cette dernière faisant 100 Watts RMS tout de même ! Et alors si vous aimez les bonnes grosses basses bien puissantes vous ne serez pas déçus, puisqu’avec son système de subwoofers actifs/passifs Altec Lansing a réussi à créer des basses vraiment profondes, et qui tiennent étonnamment bien la barre à fort niveau.

Les musiques plus calmes, style chansons à texte, passent également très bien avec cette station d’accueil, il ne faudra cependant pas hésiter à brider un peu la puissance des basses avec l’égaliseur sous peine de masquer un peu trop les médiums, censés être prédominant dans ce genre de musique.

J’ai même poussé le vice jusqu’à passer du classique, puisque c’est souvent sur ce type de musique précise et exigeante que l’on peut sentir les limites des grosses boites à boum boum, mais avec la station iMT810 l’impression reste toujours aussi bonne. Un son équilibré, avec des médiums et des aigus d’une belle précision, et des basses parfaitement maitrisées.

Le petit défaut quand même que j’ai trouvé, pour ne rien cacher, c’est lorsqu’on écoute du classique en montant le volume, on entend pendant les silences un souffle assez prononcé quand on rapproche les oreilles des haut-parleurs. Ce n’est pas bien gênant si on s’éloigne d’1 ou 2 mètres des enceintes, mais moi qui aime bien me faire péter les oreilles avec l’opéra Norma ou quelques concertos de Paganini notamment ce souffle a été assez important pour que je le note.

Sinon la sensation stéréo perçue est très bonne, avec un large espace sonore. C’est peut-être en partie grâce aux 2 woofers placés sur les côtés de la station, et orientés vers l’extérieur…

 

Pour conclure ce long test (il y a beaucoup à dire sur cette station !), la station d’accueil Altec Lansing iMT810 est l’une de mes stations coup de cœur, notamment parce qu’une fois n’est pas coutume, la volonté de vendre du gros son en en mettant plein les oreilles ne se fait pas au détriment de la qualité audio. La iMT810 est ainsi capable de proposer des performances tout aussi bonne pour de la musique techno (attention alors à la profondeur des basses, ça envoi ! :)) que pour de la chanson à texte ou même du classique. C’est assez rare, et c’est ce que j’ai préféré dans cette station.
La connectique est très complète, avec télécommande sans fil, radio FM, égaliseur, 2 entrées audio auxiliaires. Ces entrées permettent d’ailleurs de rendre la station iMT810 compatible avec tous les lecteurs MP3 du marché, et pas seulement ceux de la marque Apple (et ça j’aime !).
Les défauts, pas bien méchants il faut l’avouer, sont un bruit de souffle qu’on entend en fond lorsque le volume est fort et qu’il n’y a pas de musique (ce qu’on retrouve presque exclusivement dans la musique classique), et un compartiment à piles au lieu d’une bonne batterie Lithium-Ion intégrée.

3 réflexions au sujet de « Test de la station Altec Lansing iMT810 »

  1. salut :p

    ca me fais penser dans les années passée au état unis ou il se promener avec leurs gros poste sur les épaule un peu a la facon de cette station lol :p

  2. je me suis acheter cet station il y a mintenan quelque mois, et je ne suis vraiment pas déssus!! elle envoi du lourd, rien de mieu pour faire des soiré n’importe où avec du bon son san instalation pariculiére ou grosse sono, cet station suffi a mettre l’ambience a elle tte seul! pour les personne ézitante, nézité plus!! vous avait trouvé votre station

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>