Test des Philips SPA1305

Les enceintes SPA1305 de PhilipsLes enceintes que je vais tester cette semaine sont les SPA1305, de Philips. Ce sont des enceintes 2.1 entrée de gamme, qu’on arrive à trouver sous la barre des 30 €. Philips est un constructeur qui essaie de s’affirmer un peu plus sur le marché des enceintes multimédia, on va donc en profiter pour évaluer la qualité de ses produits, et en particulier des SPA1305.

 

Sur le papier les SPA1305 n’ont pas grand-chose qui permette de se faire un premier avis: pas beaucoup de caractéristiques techniques données par Philips, seulement la puissance en fait : 10 Watts RMS. C’est une puissance légèrement plus faible que la moyenne des enceintes 2.1 de cette gamme de prix, mais ça fait longtemps maintenant que je n’attache qu’une importance relative à la puissance indiquée par le constructeur, un vrai test me paraissant le seul critère valable, pouvant parfois révéler quelques surprises.

Ce qui est clair en tout cas c’est qu’avec les SPA1305 Philips a fait un choix assez radical: celui de la simplicité, avec un minimum d’options. Et au final il parait plus facile de faire la liste de ce que les SPA1305 n’ont pas, plutôt de ce qu’elles ont. Et donc voici la liste des éléments qu’on ne trouvera pas sur ces enceintes 2.1 :

  • Pas d’entrée audio auxiliaire
  • Pas de prise casque
  • Pas de prise micro
  • Pas de réglage des basses possible (et ça c’est rare, et vraiment dommage)
  • Pas de réglage des aigus ou de la tonalité
  • Pas de télécommande (ça peut se comprendre sur cette gamme de prix)

Bon, et qu’est-ce qu’on a alors ? Et bien un bouton marche/arrêt (ça Philips pouvait difficilement l’enlever…), et un variateur pour ajuster le volume. Ce variateur de volume est d’ailleurs placé sur la façade arrière du caisson de basses, ce qui ne me parait pas pratique du tout et que je n’avais encore jamais vu chez d’autres enceintes 2.1. Impossible donc dans ce cas de mettre les 2 enceintes satellites sur votre bureau et le caisson de basses dessous, car vous devriez alors tâtonner à chaque fois à l’arrière du caisson sous le bureau pour changer un peu le volume… un peu galère !
Cela dit, on verra pendant la phase de test que de toutes façons avec la puissance des basses que dégage les SPA1305 il n’est pas trop conseillé d’éloigner le caisson trop loin des oreilles…

Face arrière du caisson de basses des enceintes SPA1305

Autre point que j’ai noté sur le caisson de basses : le haut-parleur des graves de 3.5’’ se situe sous le caisson, la membrane étant dirigée vers le sol. Cette configuration devient de plus en plus utilisée pour les caissons de basses actuellement, et a l’avantage de tirer parti de la réflexion des ondes sonores sur le sol (ou la surface sur laquelle est posé le caisson) pour améliorer la diffusion des graves dans la pièce. Une meilleure homogénéité (surtout si on se trouve proche du caisson en fait) et une impression d’une puissance accrue.

Au niveau câblage Philips a choisi du standard : les 2 enceintes satellites sont reliées au caisson de basses par un câble audio mini-Jack (on n’a pas un câble par enceinte, mais un seul câble qui est fixé aux 2 enceintes, ce qui veut dire qu’on ne peut pas prévoir de rajouter une rallonge mini-Jack pour éloigner davantage les satellites l’un de l’autre par exemple), et le câble audio avec connecteur mini-Jack également qui va se brancher sur l’ordinateur ou la source audio est relié au caisson de basses.
Pour les longueurs j’ai mesuré 1.3 mètres pour le câble audio entre le caisson de basses et l’ordinateur, et pareil pour le câble entre le caisson de basses et chaque enceinte satellite. C’est des longueurs que l’on retrouve assez souvent, donc rien à redire.

Et un petit mot sur le design de ces enceintes Philips SPA1305 avant de passer à la partie test audio : Philips nous avait habitué à un peu plus d’originalité peut-être, alors que ces SPA1305 sont d’un style très classique. Le caisson de basses est recouvert d’un revêtement noir mat, que l’on retrouve un peu partout chez les constructeurs d’enceintes multimédia. Les 2 petites enceintes satellites ont un revêtement noir laqué assez classique aussi, avec une forme de petit cube arrondi (comptez 9 x 9 x 9 cm environ) que j’aime assez. Mais ce n’est pas un design qui restera dans les annales, il faut bien le dire.

 Haut-parleur sous le caisson des enceintes Philips SPA1305

Et bien passons au test des performances audio de ces enceintes Philips SPA1305 maintenant. Je vais commencer avec le rendu des basses, qui ne m’a pas pris bien longtemps de test : les basses sont faibles, très faibles ! Moi qui aime bien prêter attention à la ligne de contrebasse qui accompagne les chansons de Brassens par exemple, j’ai eu beaucoup de mal avec les SPA1305 pour distinguer cette mélodie des basses qui rythme la chanson. Ou si on arrive à la distinguer on ne la ressent par contre pas du tout, alors qu’on aime bien en général que chaque note de basse nous en mette plein l’estomac. Et cette absence des basses avec les SPA1305 s’est malheureusement confirmée sur un peu tous les autres styles de musique. Et comme en plus ce n’est pas possible de régler le niveau des basses sur ces enceintes, il n’y a vraiment rien à faire pour essayer d’améliorer la situation…

Quant aux médiums et aigus je les ai trouvé assez criards, donnant une sensation de son étriqué pas bien agréable. Dès qu’on monte le volume on ressent un son qui casse un peu la tête, alors que normalement avec de bonnes enceintes on peut mettre un son très fort mais qui ne sera pas désagréable, ou « casse tête » pour autant. Bref, je ne suis pas du tout emballé par ces enceintes Philips SPA1305. Rajoutez en plus à cela un souffle de fond qui se fait entendre quand le volume atteint à peu près la moitié de sa plage de réglage, et on ne trouve pas grand-chose pour séduire les oreilles.

Le seul point positif serait la puissance audio des enceintes, qui donne l’impression de 15 ou 20 Watts RMS, au lieu des 10 Watts RMS annoncées par Philips. Mais est-ce qu’un de mauvaise qualité et puissant n’est finalement pas pire qu’un son de mauvaise qualité mais faible ??

 

Pour conclure ce test des enceintes 2.1 Philips SPA1305 je trouve que le plus gros défaut est la qualité audio, avec des basses absentes et des médiums agressifs, pour un rendu global assez désagréable. Les SPA1305 n’offre aucune connectique ou option supplémentaire, avec notamment l’impossibilité d’ajuster le niveau des basses. Le réglage du volume se fait à l’arrière du caisson de basses, ce qui n’est pas le plus pratique à mon goût. Quant au design des SPA1305, avec lequel Philips aurait pu se démarquer de la concurrence, on reste un peu sur notre faim : ni laid, ni vraiment beau, c’est juste du classique.

4 réflexions au sujet de « Test des Philips SPA1305 »

  1. Bon, j’étais de toutes façons pas trop chaud pour acheter des enceintes philips à la base, mais là ce test me confirme dans mon choix, je pense que je vais plutôt m’orienter vers des Altec Lansing, ou même des Genius, j’ai vu qu’il y avait de bon tests sur des enceintes Genius dans ce blog.

  2. ouais, bah effectivement elles ont pas l’air de vendre du rêve ces enceintes Philips…
    J’ai par contre vu pas mal de tests d’enceintes Genius, et j’ai l’impression que c’est une super marque pour avoir du bon son sur son ordinateur! Les SP-HF1255A ont l’air de bien tirer leur épingle du jeu non ?
    Par contre je n’arrive pas à trouver le test complet de ces 1255A, j’espère qu’il est prévu pour bientôt! :)

  3. Le design a l’air assez classique, Philips n’a pas prit beaucoup de risques sur ce coup je trouve… Alors qu’il est capable de faire à côté de superbes enceintes vachement modernes, je vois pas trop l’intérêt (esthétiquement parlant en tout cas) de celles-ci…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>