Test des JBL Spyro

Enceintes JBL SpyroComme je n’ai pas encore fait beaucoup de tests d’enceintes JBL, qui est pourtant une super marque, je commence ici avec les enceintes 2.1 JBL Spyro.

On voit au premier coup d’œil que les Spyro sont une œuvre de JBL grâce au design et à la finition des enceintes. Les JBL Spyro sont d’une forme vraiment originale, le caisson de basses étant une sorte de demi-sphère posée sur un socle, et chaque satellite a la forme d’une fleur pourvue de 4 pétales. Les Spyro existent en de nombreuses couleurs, mais toutes on ce point commun d’avoir de très belles finitions métallisées à l’intérieur de chaque pétale des satellites, et sur le socle du caisson de basses. Le revêtement brillant ajoute aussi au rendu classe et moderne de ces enceintes 2.1.

Le caisson de basses renferme un large subwoofer de 15 cm, qui comme cela se fait de plus en plus maintenant est orienté vers la bas. L’avantage de cette configuration est d’avoir une diffusion du son la plus omnidirectionnelle possible, puisqu’en se réfléchissant sur le sol les ondes sonores vont inonder toute la pièce d’écoute. Bon, cela étant dit on a rarement des problèmes de directivité avec les basses, étant donné que les fréquences basses se propages très facilement dans toutes les directions…

Ces JBL Spyro frappent aussi par la taille des 2 satellites : ils ont l’air vraiment petit, on n’imagine même pas très bien comment JBL a réussi à rentrer un haut-parleur à l’intérieur. Mais ça donne une impression de produit high-tech, moderne et innovant. Et d’ailleurs on verra pendant les tests à l’écoute que le résultat est incroyablement bons pour des enceintes de cette taille !

A noter enfin, pour finir sur l’aspect visuel, que les câbles reliant les satellites au caisson de basses (1 connecteur RCA et 1 connecteur mini-DIN) sont d’excellente qualité, d’un bon diamètre et qui ont l’air résistant à tout épreuve.

Concernant le branchement, chacun des 2 satellites se connecte sur le caisson de basses, qui lui-même est relié à la prise secteur pour l’alimentation. On en profitera pour regretter l’absence d’entrée auxiliaire, qui est pourtant bien pratique sur des enceintes PC.

Version blanche des enceintes JBL SpyroAllumons maintenant ces enceintes pour voir un peu ce que donne le son JBL. Tout de suite, le son me parait très clair, les haut-parleurs utilisés dynamiques, allant sûrement servir à merveille les musiques énergiques et survoltées. Et ça se vérifie après quelques morceaux puissants des Guns, suivi d’extraits de brass band : les JBL Spyro ont un son tellement clair qu’il prend des colorations presque métalliques parfois, ce qui fait ressortir excessivement bien les musiques puissantes et dynamiques. Lorsqu’on monte le volume à fond (le réglage du volume se fait par 2 touches sensitives sur l’un des pétales d’un satellite) la qualité reste excellente, avec très peu de saturation. On est même surpris, en entendant les 36 Watts RMS des JBL Spyro envahir la pièce, que ce son puissant puisse venir d’aussi petits satellites… en tout cas partiellement, le caisson de basses faisant très bien son boulot.

Par contre le revers de la médaille, bien sûr, c’est que ces JBL Spyro ont moins de caractère pour des musiques plus intimistes, style musique de chambre, chanson à texte, solistes, etc. En fait comme toutes les enceintes JBL, le principal matériau utilisé est le plastique, ce qui permet de faire des formes et des design spectaculaires, mais par contre ça ne confère pas tellement de chaleur au son, à la différence du son. En écoutant la « Supplique pour être enterré sur la plage de Sète », de tonton Georges, même en essayant d’ajuster le niveau des graves grâce à la molette prévue sur le caisson, j’ai été un peu déçu par l’atmosphère assez froide, ou neutre tout du moins, dégagé par les Spyro. Pour ce style de musique, je n’ai pas encore trouvé mieux que mes Genius SP-HF1255A.

 

Au final, pour un prix avoisinant les 110 €, les enceintes JBL Spyro brilleront de manière spectaculaire pour les musiques dynamiques et percutantes, mais n’apporteront pas beaucoup de couleur au son pour des musique plus tranquilles. Le design est quant à lui absolument superbe, on peut même considérer les JBL Spyro comme l’une des plus belles enceintes que j’ai pu tester, la petitesse de chaque satellite en forme de fleur étant impressionnante. Pour finir, notons que les JBL Spyro sont disponibles en plusieurs couleurs, en plus du noir et du blanc habituels.

4 réflexions au sujet de « Test des JBL Spyro »

  1. Y’a pas à dire, JBL est vraiment fort pour faire des design super travaillés. Je les trouve vraiment superbes ces enceintes, et les satellites en forme de fleurs sont excellents ! J’adore cette marque, toutes leurs enceintes sont des trucs de fou!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>