Test des Hercules XPS 2.010 Arc White (enceintes USB)

Enceintes USB Hercules XPS 2.010Au milieu des nombreuses sortes d’enceintes multimédia qui abondent sur internet et dans les magasins il y en a une que je classe un peu à part : les enceintes USB. Ce sont ces enceintes d’ordinateur qui n’ont pas besoin d’une prise d’alimentation pour fonctionner, mais simplement d’un port USB libre : le câble USB sert à alimenter les enceintes à partir d’un ordinateur, tandis que le son est transmis par un câble audio classique, avec connecteur mini-Jack. Je m’étendrai davantage sur les enceintes USB dans un billet dédié, et notamment sur leur plus gros défaut qui est l’impossibilité d’avoir une bonne puissance audio, mais puisque je ne l’avais jamais fait encore sur ce blog j’ai décidé de vous présenter le test de l’une de ces enceintes USB : les Hercules XPS 2.010 Arc White (prix de vente constaté en ce moment sur internet : 20 – 25 euros).

 

Alors ces XPS 2.010 Arc White m’ont assez séduit en fait par leurs lignes, alors que dans l’univers des enceintes USB on ne voit généralement que très peu d’innovations ou de looks un peu osés. Non pas que ces XPS 2.010 Arc White soient révolutionnaires, mais leurs courbes élancées, leur hauteur étonnante pour des enceintes USB, et leur revêtement blanc laqué en font des enceintes plutôt bien réussies en ce qui concerne l’esthétique, et d’une finition sans grand reproches à faire. Les dimensions précises de chaque enceinte sont 6.5 x 23.8 x 6.5 cm. Et elles ne pèsent pas grand-chose, puisque le poids de la boite dans laquelle elles sont livrées atteint tout juste 700 grammes.

Côté haut-parleurs on devra se contenter d’un seul haut-parleur large bande par enceinte, comme c’est souvent le cas pour les enceintes USB. La réponse en fréquence des Hercules XPS 2.010 Arc White est 100 Hz – 20 kHz.

L’un des très bons points de ces XPS 2.010 Arc White est la présence d’une entrée audio auxiliaire sur le côté de l’enceinte droite, juste en dessous de la molette de réglage du volume. L’entrée auxiliaire permet de venir y brancher un deuxième appareil audio, en plus de l’ordinateur connecté à l’entrée principale par exemple, sans avoir à débrancher l’entrée principale. Lorsque l’entrée auxiliaire est utilisée les haut-parleurs arrêteront automatiquement de jouer l’entrée principale, pour ne reproduire que la musique de l’entrée auxiliaire.  Attention toutefois, un câble audio mini-Jack sera nécessaire pour utiliser l’entrée audio auxiliaire, celui-ci n’étant pas fourni avec les enceintes.

Le câble audio de l’entrée principale est lui déjà fixé sur l’enceinte droite, de même que le câble USB pour l’alimentation. La longueur de ces 2 câbles, ainsi que du câble reliant les 2 enceintes entre elles, est de 105 cm pour chacun.

Pas grand-chose d’autre à dire sur la connectique des XPS 2.010 Arc White, si ce n’est la présence d’une discrète LED bleue tout en bas de l’enceinte droite, qui s’éclaire lorsqu’on allume les enceintes (mais la lumière est très douce, donc ce n’est vraiment pas gênant… je dis ça pour ceux qui pestent de temps en temps contre certaines LED d’enceintes qui ont une lumière assez forte, et qu’on aurait simplement envie d’arracher… :)).

 

Côté des enceintes Hercules XPS 2.010 Arc WhiteMais c’est bien sûr au niveau des performances et de la puissance audio que j’ai le plus de doutes avant d’allumer les enceintes, puisque hormis l’alimentation par port USB qui interdit tout excès de puissance le poids des enceintes elles-mêmes ainsi que la faible caisse de résonance dont elles disposent sur l’arrière sont autant d’indices qui laissent présager une acoustique moyenne. Enfin, j’espère de toutes façons que personne n’achète des enceintes USB juste pour leur qualité audio ! (elles ont en revanche d’autres avantages, comme la facilité de transport et de branchement, ainsi que la possibilité de fonctionner en parfaite autonomie avec un ordinateur). Pour la puissance audio Hercules annonce 2.5 Watts RMS pour les XPS 2.010 Arc White, donc effectivement pas grand-chose… Mais pour revenir à ces enceintes Hercules XPS 2.010 Arc White, assez discuté et allumons les enfin pour écouter ce qu’il en est.

J’attaque avec une musique assez tranquille, sans ligne de basses très prononcée, et surtout du vocal pour être bien dans la plage des fréquences médiums : Emma Shapplin, Chanson Plus Bifluorée, et quelques poésies musicales du grand Joaquin Sabina. Et je trouve qu’à faible volume les Hercules XPS 2.010 Arc White ne sont pas ridicules du tout, la reproduction des médiums est assez bonne. Les aigus sont un peu trop en arrière à mon goût, mais ça encore ça peut se discuter en fonction des goûts de chacun. Si on augmente le niveau proche du max on est bien loin de faire trembler le parquet, par contre j’aime beaucoup le fait que l’on n’entende pas trop de saturation ou de grésillements typiques qui indiquent que les haut-parleurs sont à la ramasse. Pour moi un bon constructeur d’enceintes devrait empêcher de pouvoir régler le volume si fort que le son qui sort des enceinte ne devient plus qu’une espèce de grésillement qui casse les oreilles et donne l’impression que l’enceinte va prendre feu ! Et de ce point de vue Hercules a bien fait les choses, parce que certes les enceintes USB XPS 2.010 Arc White ne délivrent pas grand-chose en puissance, par contre la saturation est vraiment limitée.

Là où le bât blesse par contre c’est au niveau des basses, qui sont pas loin d’être inexistantes. Alors pour des musiques qui mettent l’accent sur le vocal avant tout ce n’est pas trop gênant, par contre pour ceux qui veulent se faire une petite session de Floorfilla pour se vider la tête en quelques minutes, la déception risque d’être rude ! Ce ne sont malgré tout par les pires enceintes que j’ai pu entendre au niveau de la présence des basses, mais il y a quand même une bonne différence avec des enceintes du même ordre de prix de chez Genius par exemple, comme les SP-HF360A.

Par contre une fois de plus j’ai trouvé que Hercules a fait du boulot propre, et n’a pas essayé de faire cracher des basses à tout prix par les petits haut-parleurs large bande des enceintes. On sent au contraire que le signal audio a été proprement filtré afin de rester dans la plage de fonctionnement des haut-parleurs, et qu’ils ne fassent pas n’importe quoi. Donc globalement : une sonorité plutôt soigné et agréable pour ces XPS 2.010 Arc White, en dépit de basses beaucoup trop discrètes, et d’une puissance audio vraiment faible de manière générale.

 

Pour conclure ce test des enceintes USB Hercules XPS 2.010 Arc White je trouve que le dicton « On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a » s’applique bien. L’alimentation des enceintes par prise USB ne permet en effet d’avoir qu’un petit réservoir de puissance (limité par la puissance des prises USB elles-mêmes), donc ce n’est clairement pas pour sonoriser un salon de 40 m² qu’il faudra choisir les XPS 2.010 Arc White, mais par contre les 2.5 Watts RMS délivrées par les haut-parleurs le sont proprement, et le son est plutôt agréable. Les médiums en particulier sont bien clairs et d’une précision largement correcte. L’entrée audio auxiliaire des XPS 2.010 Arc White, ainsi que leur design plutôt sympa n’enlèvent rien à ces enceintes USB, qui sont au final plutôt une bonne surprise.

4 réflexions au sujet de « Test des Hercules XPS 2.010 Arc White (enceintes USB) »

  1. Elles sont effectivement assez jolies ces XPS 2.010, par contre ça reste des enceintes USB et pour ceux qui aime le gros son, ou juste le son de qualité, ça n’ira pas ! Autant utiliser les haut-parleurs intégrés de l’ordinateur finalement, non ?

    • Bonjour,

      Pour la meilleure marque, tout dépend de ce que l’on chercher. Mais pour donner quelques exemples rapides:

      - Pour la qualité audio => Genius
      - Pour le design => JBL ou Harman Kardon
      - Pour la puissance => Altec Lansing, certaines enceintes Logitech

      Ca dépend en fait vraiment du type d’enceinte (2.0, 2.1 ou 5.1), du budget, et de l’utilisation également (film, musique, bureautique…)…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>