Test des Harman Kardon SoundSticks Wireless

La version sans fil des Harman Kardon SoundSticks III

Ça fait longtemps qu’on les attendait, mais la version sans fil des SoundSticks d’Harman Kardon est finalement arrivée, et c’est donc les SoundSticks Wireless que je propose de tester aujourd’hui. La version sans fil a exactement le même design  que la version filaire (à quelques tous petits détails près), qui est sans doute l’un des designs les plus aboutis du monde multimédia. Les Harman Kardon SoundSticks Wireless sont donc des enceintes sans fil de type 2.1, en vente actuellement aux alentours de 250 € sur internet.

 

Petit rappel sur le design pour ceux qui n’auraient encore jamais entendu parler ou vu les SoundSticks : complètement transparents, les enceintes satellites et le caisson de basses dévoilent toutes leurs entrailles les volumes intérieurs de chaque élément. C’est original, soigné, et donne une impression de légèreté unique. On a presque l’impression d’avoir affaire à un kit audio multimédia dématérialisé… Et si il y a besoin de le préciser à nouveau, les enceintes SoundSticks sont les seules enceintes multimédia à avoir été intégrées à la collection permanente du MoMA (Museum of Modern Art) de New-York, excusez du peu !

La structure des SoundSticks Wireless est très facile à décrire, puisque tout est visible : le subwoofer de 6’’ intégré dans le caisson de basses est orienté vers le sol, avec l’évent à l’arrière du haut-parleur qui remonte verticalement jusqu’au sommet du caisson. Des pieds surélèvent légèrement le caisson, pour que le subwoofer soit à une distance optimale du sol et que les réflexions des basses se propagent avec le maximum d’efficacité.

Les 2 enceintes satellites sont équipées de 4 haut-parleurs de 1’’ chacune, dans une conception acoustique de type bass-reflex, comme le caisson de basses. Sauf que pour les satellites l’évent est plus discret, et sort en bas de la face avant, en-dessous des 4 haut-parleurs. On peut d’ailleurs voir que l’évent des satellites fait un angle à 90° dans l’enceinte, ce qui est assez rare. Les pieds des enceintes satellites sont sous la forme d’un gros anneau noir, en matériau antidérapant, qui ressemble à du caoutchouc au toucher.  Je trouve que c’est l’élément qui s’accorde le moins au style des SoundSticks Wireless, puisqu’avec ce socle en caoutchouc noir on est loin des sensations de transparence et de légèreté du reste de cet ensemble 2.1, peut-être qu’Harman Kardon aurait pu trouver un peu mieux, à mon goût. Par contre l’encombrement au sol des satellites est assez réduit, ce qui est pratique pour pouvoir les placer sans peine sur un bureau ou de part et d’autre de la télé, par exemple.

Côté connectique, tout se passe à l’arrière du caisson de basses : prise d’alimentation secteur, connexion des 2 enceintes satellites, entrée audio auxiliaire au format-mini-Jack, et molette de réglage des basses qui fait également office d’interrupteur marche/arrêt lorsqu’on appuie dessus. Je trouve d’ailleurs toujours un peu dommage de mettre ce réglage des basses à l’arrière du caisson, c’est pas facilement accessible, d’autant qu’ici il vaut mieux éviter de trop manipuler le caisson avec les mains si on ne veut pas qu’il y ait des traces de doigts partout, qui gâcheraient un peu l’esthétique de ces SoundSticks Wireless.

Connectique à l'arrière du caisson des SoundSticks Wireless

Les câbles audio de l’entrée auxiliaire et de liaison avec les satellites sont d’excellente qualité, avec du gros blindage pour minimiser les parasites. C’est à ça également qu’on reconnait qu’avec Harman Kardon on a affaire à une marque qui s’y connait en audio hifi !
La liaison entre le caisson et le satellite de droite (celui qui a les boutons de réglage du volume) se fait avec un connecteur mini-DIN 4 broches, tandis que la liaison entre le caisson et le deuxième satellite se fait par un câble RCA plus classique. Dans les 2 cas il est possible de trouver dans le commerce des rallonges pour ceux qui souhaiteraient augmenter la distance entre les satellites et le caisson, mais les câbles d’origines des SoundSticks Wireless font déjà 190 cm, ce qui est pas mal. Surtout qu’il sera moins facile de trouver des rallonges avec le blindage et la qualité des câbles d’origine des SoundSticks…

J’ai trouvé dommage sur ces enceintes Bluetooth SoundSticks Wireless qu’il n’y ait pas de télécommande, ce qui était également le cas sur la version filaire. Le réglage du volume se fait par 2 touches tactiles assez discrètes, sur le satellite droit. Bien que de petites tailles, ces 2 touches + et – marchent vraiment bien, il suffit de les effleurer pour que le volume s’ajuste en fonction. Il y a même une fonction sourdine, qui se déclenche lorsqu’on appuie sur le + et le – en même temps (le son se coupe alors automatiquement). Il suffit de refaire la même opération pour désactiver la sourdine. Par contre si les boutons sensitifs marchent bien, leur petite taille ne rend pas forcément facile l’activation de la sourdine du premier coup.

En allumant les enceintes Harman Kardon SoundSticks Wireless on voit qu’une led blanche recouverte d’un diffuseur pour adoucir la lueur s’allume à l’intérieur du caisson de basses. Je trouve qu’esthétiquement ça n’apporte pas grand-chose, mais ça permet de voir au moins si l’enceinte est sous tension ou non. Cette led passe d’ailleurs au bleu lorsque les SoundSticks Wireless sont utilisées en Bluetooth.

L’utilisation du Bluetooth est très simple, puisque le récepteur Bluetooth intégré fonctionne en continu, ce qui veut dire que vous pouvez détecter les SoundSticks Wireless à tout moment avec votre appareil Bluetooth (ordi, téléphone, etc.), sans qu’aucune manipulation préalable ne soit nécessaire.

Les 2 entrées mini-Jack et Bluetooth peuvent fonctionner en même temps : pendant que j’écoute la musique de mon PC avec le câble mini-Jack, je fais une recherche de périphérique Bluetooth avec mon téléphone, et il trouve les SoundSticks Wireless. Je les apparie alors sans problème, et la musique que je lance avec le téléphone se superpose alors à la musique du PC. Certains n’aimeront pas que l’entrée audio mini-Jack ne se désactive pas automatiquement, mais moi j’aime assez d’avoir le contrôle total, et de pouvoir superposer les 2 sources si je veux. Et si je n’en veux qu’une, et bien je coupe la musique du PC ou du téléphone, tout simplement.

Comme toujours, soit vous n’aurez pas besoin de rentrer de clé d’appariement lorsque vous vous connecterez pour la première fois sur les SoundSticks Wireless, soit si on vous en demande une il faut rentrer 0000.

 Les SoundSticks Wireless, de chez Harman Kardon

Mais parlons un peu du son de ces enceintes sans fil SoundSticks Wireless, puisque finalement c’est surtout pour ça qu’on choisira de les acheter ou non. Et bien la première chose que j’ai apprécié, c’est que contrairement à beaucoup d’enceintes sans fil la différence de niveau sonore entre l’entrée audio mini-Jack et l’entrée Bluetooth n’est pas très grande (alors que souvent l’entrée Bluetooth est fortement atténuée par rapport à l’entrée mini-Jack). Il n’y aura donc pas à privilégier particulièrement l’entrée mini-Jack si vous êtes en recherche de puissance.

La puissance totale annoncée par Harman Kardon pour ces SoundSticks Wireless est d’ailleurs de 40 Watts RMS, ce qui n’est pas particulièrement élevé pour des enceintes de ce prix. Mais par contre le son est excellent, et cela quel que soit le réglage du volume… sauf bien sûr quand on met à fond, mais même là la saturation est raisonnable, et les enceintes tout à fait utilisables.

Enceinte satellite des SoundSticks WirelessLes basses sont bien présentes, et la plage de réglage des basses est très large : on peut les faire varier de quasiment inexistantes à grosses basses profondes, c’est agréable. Avec des caissons assez puissants, on a d’ailleurs tout intérêt à les placer à même le sol, et pas sur une table ou un bureau. Cela permet d’améliorer le rendement des basses fréquences, et on aura une sensation de basses plus présentes dans la pièce.

Quant aux médiums et aux aigus, il n’y a en fait pas grand-chose à redire… L’équilibre est très bon, et le son est bien ouvert. Les SoundSticks Wireless ont un rendu assez neutre, ce qui permet de les utiliser aussi bien pour de la musique classique que pour de la pop ou de l’électro, avec toutes ses variétés. Les films également passent très bien, mais plus que la qualité audio c’est surtout la grosse présence des basses quand on règle généreusement le caisson qui est un plus pour les films.

S’il faut faire une critique, je dirai que pour des enceintes à 250 € j’aurai aimé un peu plus de possibilités dans le réglage du son, et notamment des aigus : sur certaines musiques électroniques le son m’a paru un peu trop fermé, chaud, et j’aurai apprécié avoir une molette de réglage pour augmenter les aigus, par exemple.

 

En conclusion ces enceintes sans fil Harman Kardon SoundSticks Wireless ne peuvent pas décevoir, puisque le design déjà connu a fait ses preuves et continue d’impressionner (y a-t-il une enceinte plus classe à l’heure actuelle ?), et la qualité audio proposée par Harman Kardon est comme on pouvait s’en douter, d’excellente qualité. La possibilité d’utiliser ces enceintes 2.1 en Bluetooth avec un ordinateur ou un téléphone Bluetooth les tire encore un peu plus vers l’excellence, même si la différence de coût avec la version classique (sans le Bluetooth) n’est pas négligeable.
Un son précis et équilibré, avec une réserve de basses que l’on pourra libérer à chaque instant avec la molette de réglage des basses sur le caisson, les SoundSticks Wireless sont à l’aise avec tous les styles de musique, comme avec les films ou jeux vidéo. Par contre pour le prix qui reste assez élevé, j’aurai aimé trouver dans le carton une télécommande sans fil, ou encore la possibilité d’ajuster le niveau des aigus.

13 réflexions au sujet de « Test des Harman Kardon SoundSticks Wireless »

  1. salut ,

    bon test je les lis tous , mais alors tres peu de kit 2.1 en moyenne gamme sur ton site , sois c est enceintes 2.0 pour les pauvres :p a 20 euros sois c est du harman kardon pour les riches a quand les milieux de gamme :p

  2. bjr

    Est-ce que ces enceintes fonctionnent avec une télécommande « universelle » ? si oui ça résoud le prob. et dissipe mes derniers doutes.

    je viens de les voir à 214 euros.

    • Bonjour,

      Elles ne fonctionneront pas avec une télécommande universelle pour la simple raison qu’elles ne disposent pas elles-même d’une télécommande, et donc aucun récepteur infrarouge n’est présent sur ce kit multimédia.

      Bonne journée,

  3. Bonjour, déjà je voudrais dire que vos test sont très bon c’est celui ci qui m’a donner envie d’acheter les harman kardon, mais ma question est pourquoi tant d’écart de prix entre les magasins quand je vois sur certain magasin qu’il sont a 200€ et que moi je l’ai est acheter pour 140€ neuf je ne comprends pas…

    • Bonjour,
      Merci, ça fait plaisir de savoir que ces tests peuvent servir à certains ! :)
      Je suis effectivement super étonné que vous les ayez trouvé à 140 € ! Etes-vous sûr que c’est bien la version wireless ? Parce que 140 € est généralement l’ordre de prix pour la version filaire classique…

      • Désoler de la réponse tardive, j’ai demander au vendeur du magasin en question pour sur leur site internet il y avait une tel différence et il m’as dit que en magasin et sur un site c’est deux magasin différent et sur leur site les commande sont plus grosse donc moins cher et il y avait en plus une vente flash donc on peut dire que j’ai eu de la chance de trouver ces (On peut le dire) de superbe enceinte

  4. Bonjour, je viens sur ce blog car je cherche un cordon d’alimentation pour soundstick ancienne génération. J’ai perdu le mien dans un déménagement… Un grand merci d’avance si vous pouvez m’aider dans ma recherche.

  5. Bonjour et merci pour ce test très bien réalisé et très objectif .
    je possède la version « classique » filaire et suis vraiment enchanté du design comme du rendu sonore .
    je me posais la question de revendre les enceintes pour réinvestir dans la version wireless , mais mon interrogation est la suivante :
    le système wireless permet il seulement d’y connecter un devise sans fil ou est ce que les enceintes satellites n’ont plus besoin de fil pour produire le son ? c’est cette dernière possibilité qui me ferait basculer dans le changement des enceintes afin de pouvoir les déplacer dans les autres pièces …? merci de votre réponse .

    • Bonjour,

      La liaison wireless concerne uniquement la liaison entre la source audio et le caisson de basses, qui se fait en Bluetooth et non plus par le câble audio classique. En revanche la liaison entre le caisson et les 2 satellites est toujours filaire, donc à ce niveau il n’y a pas de différence entre la version classique et la version wireless des SoundSticks.

      Certains pensent en effet que la version wireless supprime tous les fils, y compris ceux entre les satellites et le caisson de basses, ce qui n’est pas le cas. Une des explications notamment est que les 2 enceintes satellites des Soundsticks ne sont pas alimentées, et donc n’ont pas d’amplificateur intégrée. Ce qui implique qu’elles ont besoin d’un signal audio déjà amplifié, ce que ne permet pas une liaison Bluetooth ou sans fil de manière général.

      Mais il est vrai que les visuels sont un peu trompeurs puisqu’on ne voit aucun câble entre le caisson et les satellites, mais c’est purement marketing pour faire de belles photos, puisqu’en réalité ces câbles existent bien et sont indispensables pour utiliser ce kit « wireless ».

      (A noter d’ailleurs que c’est vrai pour tous les kits 2.1 Bluetooth, et pas seulement les SoundSticks).

      En espérant vous avoir éclairé un peu. :)

      Bonne journée,

  6. Bonjour,

    J’ai un problème avec mes enceintes. Les lumières bleu sur mes enceintes ne fonctionne pas! Comment faire pour que ca s’allume ?
    SVP
    PS: (sans payer un réparateur si c’est possible.)

    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>