Test des Genius SW-G2.1 1200

Les nouvelles enceintes Genius SW-G2.1 1200Pour continuer la série de tests des nouvelles enceintes Genius, je vous propose cette fois le test des Genius SW-G2.1 1200, qui sont des enceintes 2.1 pour gamers, dans le même style que les SW-G2.1 3000. Les SW-G2.1 1200 sont un peu moins puissantes, 30 Watts RMS de puissance annoncée, mais sont également beaucoup moins chères que les SW-G2.1 3000 puisqu’on les trouve en vente sur internet à moins de 50 €.

Le poids total du carton des enceintes est de 3.1 kg, carton qui n’a d’ailleurs pas l’habillage rouge classique des enceintes Genius, mais un nouveau design plus moderne, avec des motifs de métal, destiné à séduire davantage les gamers pour qui les SW-G2.1 1200 sont destinées en priorité.

Les 2 enceintes satellites sont assez compactes (17 cm de hauteur, et 9 cm de côté), tandis que le caisson de basses en impose plus, avec des dimensions de 26 x 19 x 19 cm. L’ensemble est d’un noir uni (avec des variations de noir mat et de noir laqué), avec quelques touches vert pomme sur les satellites et la membrane du haut-parleur des basses. C’est assez joli, et c’est surtout la façade avant du caisson de basses qui m’attire en fait : outre cette membrane verte du haut-parleur, ou trouve sur la façade avant 2 molettes de réglage de style chromé (pour le réglage du volume et du niveau des basses) qui rendent vraiment bien je trouve. Combiné avec le noir laqué de la façade ça donne une impression de classe et de bonne qualité de finition qui fait plaisir. Mais après avoir été séduit par l’aspect esthétique de cette façade avant des SW-G2.1 1200 on peut se demander si c’est vraiment judicieux d’avoir mis le réglage des basses, et sur tout du volume, sur le caisson de basses et non pas sur l’un des satellites, comme c’est généralement le cas. Le caisson de basses est en effet plus souvent placé loin de l’utilisateur, sous le bureau ou dans un coin par exemple, et ce n’est pas le plus simple je trouve pour aller y mettre le réglage du volume…

Pour continuer sur la connectique de ces enceintes 2.1 on trouve sous les 2 molettes chromées du caisson une entrée audio auxiliaire au format mini-Jack, et une prise casque. Ainsi que la traditionnelle led bleue qui sert de témoin de fonctionnement des enceintes, et présente sur la totalité des enceintes pour ordinateur Genius.

Arrière du caisson de basses des Genius SW-G2.1 1200L’arrière du caisson de basses montre 4 prises audio RCA : 2 pour l’entrée audio principale (prises rouge et blanche), et 2 pour la connexion des 2 enceintes satellites. L’un des avantages de ces connexions en RCA est que c’est ultra-standard comme câble, et que si jamais vous souhaitez agrandir la longueur du câble entre les enceintes et le caisson de basses vous pouvez sans problème aller acheter une rallonge pour quelques euros dans à peu près tous les magasins d’électronique, multimédia ou informatique. Et sans doute même dans les supermarchés… Mais bon, normalement avec une longueur d’1.50 mètres pour les câbles par défaut fournis avec les SW-G2.1 1200 vous ne devriez pas avoir besoin d’une rallonge, dans la plupart des cas.

Et le dernier élément se trouvant à l’arrière du caisson est l’interrupteur ON/OFF, qui est un grand classique mais que je continue de trouver pas pratique du tout, pourquoi aller toujours le coller derrière les enceintes, où on est à chaque fois obligé de tâtonner avec la main pour le trouver et éteindre ou allumer les enceintes ?

Sur la partie acoustique et audio rien de particulier à noter sur ces Genius SW-G2.1 1200 : le caisson de basses et les 2 enceintes satellites sont en structure bass-reflex, avec un subwoofer de 3.5’’ orienté vers l’avant. La puissance audio de 30 Watts RMS est répartie avec 14 Watts RMS pour le caisson et 8 Watts RMS pour chaque satellite. Et il ne reste maintenant plus qu’à allumer l’ensemble pour voir ce que ça donne niveau son !

 

La première chose que j’ai notée est que le niveau des basses est bien ajusté, avec une plage de variation intelligente : lorsqu’on tourne la molette des basses au minimum on entend toujours un peu les basses, et lorsque la molette est au maximum on n’est inversement pas dans l’exagération et le déversement de basses complètement saturées. Bref, les 2 extrêmes sont des réglages possibles sur les SW-G2.1 1200, en fonction des goûts de chacun, alors que bien souvent sur les caisson de basses on laisse la molette des basses au milieu, parce que dès qu’on s’en éloigne les basses sont soit trop absentes, soit trop présentes (et mal présentes en plus parfois !). Avec les SW-G2.1 1200 le réglage est donc plus subtil, et ça permet une meilleure utilisation de la molette des basses.

Mais si les basses sont globalement de bonne qualité, c’est au niveau des médiums et des aigus que j’aurai des reproches à faire. Je commence avec les aigus qui sont trop faibles, comme c’est malheureusement très souvent le cas avec les enceintes 2.1. Et ce retrait des aigus est vraiment pénalisant pour une utilisation orientée musique des enceintes, tandis que pour les films et jeux vidéo ça se ressent moins (et tant mieux, puisque les SW-G2.1 sont effectivement destinée à une utilisation films et jeux vidéo).

Quant aux médiums, aux haut-médiums en fait exactement, ils sont eux trop présents, et très facilement criards dès qu’on monte un peu le volume. Cette sensation de médiums qui casse les oreilles et fait mal à la tête à la longue n’est vraiment pas agréable, et là encore c’est la musique avant tout qui en pâtira. Sur 2 ou 3 morceaux de musique j’ai alterné rapidement les SW-G2.1 1200 et les SP-HF1255A, et je dois dire qu’il n’y a pas photo : à prix à peu près similaire le son des SP-HF1255A est incomparablement meilleur, mieux équilibré !

Par contre avec les films et jeux vidéo les SW-G2.1 1200 passent très bien, grâce notamment aux basses de bonne qualité qui font bien plonger dans l’univers sonore du film ou jeu, mais je trouve pour ma part un peu dommage que Genius n’ai pas réussi à concevoir des enceintes un peu plus polyvalentes, en soignant en particulier les médiums et aigus de la même manière que les basses (ce qui est le cas des SP-HF1255A).

 

En conclusion de ce test des enceintes Genius SW-G2.1 1200 on doit avant tout reconnaitre que le prix sous la barre des 50 € est assez intéressant au vue de la qualité générale de cet ensemble multimédia 2.1. Le public visé pour ces enceintes est principalement les amateurs de jeux vidéo et de film, et les SW-G2.1 1200 atteignent de manière correcte leur cible. En revanche si on veut passer à une utilisation plus musique des enceintes on sera assez vite déçu, avec notamment des aigus absents et des haut-médiums qui tendent à trop percer, et donnent parfois cette sensation de son criard peu agréable.
L’esthétique des SW-G2.1 1200 est bien réussie, et la connectique sans originalité mais complète (attention cependant pour les purs gamers, il n’y a pas de prise micro sur ces enceintes). Sans cette sous-performance des haut-médiums et aigus les Genius SW-G2.1 1200 auraient pu être d’excellentes enceintes 2.1 !

4 réflexions au sujet de « Test des Genius SW-G2.1 1200 »

  1. C’est vrai que Genius semble moderniser sa gamme d’enceintes depuis quelques mois, avec moins de finition bois apparente dans le design, et plutôt des couleurs vives désormais.
    Je n’ai jamais entendu ces nouvelles enceintes, mais pourvu que Genius n’ait pas sacrifier son excellente acoustique au profit de ces nouveaux look !

  2. Merci pour ce test bien ficelé et complet !
    Au milieu de toute cette jungle commerciale qu’est devenu internet ça fait plaisir de voir qu’il y a encore des blogs et des mecs pour proposer du vrai contenu !
    J’aime beaucoup la musique, et je vous remercie pour votre beau travail.
    Cordialement,
    Serge

  3. Par contre je trouve juste un peu dommage qu’il n’y ait pas plus de tests d’enceintes ou station Altec Lansing, c’est vraiment une marque top qui s’y connait en audio multimédia!
    Pour Genius je connais moins, jpeux pas trop dire donc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>