Test des Edifier Spinnaker

Les enceintes 2.0 Bluetooth Spinnaker

Pour donner le change aux enceintes plutôt entrée de gamme que j’ai testées ces dernières semaines, je vous propose aujourd’hui le test des enceintes sans fil Edifier Spinnaker, qui sont pour le coup clairement situées dans le haut de gamme ! Et le porte-monnaie doit bien sûr suivre, puisque le prix moyen des Spinnaker sur internet est actuellement de 350 € environ. Les Spinnaker  sont des enceintes 2.0 (sans caisson de basses externe), utilisables en Bluetooth avec n’importe quel ordinateur, lecteur MP3 ou téléphone équipé du Bluetooth.

 

J’étais déjà resté sur une très bonne impression avec les dernières enceintes sans fil de la marque Edifier que j’avais testées sur ce blog, les Prisma Bluetooth, qui étaient des enceintes 2.1, donc j’ai été ravi de recevoir ces Spinnaker qui s’annoncent encore plus performantes ! Avec un prix presque 3 fois supérieur au prix des Prisma Bluetooth, reste à savoir si l’investissement vaut le coup.

Déjà avec les photos des enceintes que l’on voit sur le carton d’emballage, on est intrigué par la forme des enceintes, qui est complètement inédite. Ça m’a fait penser à des cornes de rhinocéros, mais je crois que la bonne réponse au jeu du qui suis-je était en fait une voile de bateau, puisque un spinnaker désigne la grande voile creuse que l’on parfois à l’avant des bateaux (que l’on connait plus sous le diminutif spi).

Bon, mais ce qui compte au final c’est qu’en sortant les enceintes du carton on en prenne plein la vue, et ça marche ! Les enceintes sont bien protégées dans le carton contre les chocs, grâce au coffret en polystyrène qui les prend en sandwich. Une fois sorties du coffret il reste un étui en coton doux qui protège chaque enceinte, et qu’on enlèvera avec précaution, tout en sentant l’excitation monter… :) Et puis on y est, on voit et on touche enfin les fameux spinnakers, qui sont beaux, lourds comme il faut, et avec l’agréable sensation de qualité et de robustesse des produits haut de gamme.

Je n’avais pas remarqué sur les premières photos que j’avais vu des enceintes, mais chacune possède à sa base un socle en aluminium qui permet d’améliorer la stabilité de l’enceinte, mais aussi de guider les câbles vers les différents connecteurs, qui se trouvent sous les enceintes. J’y reviendrai un peu plus bas, en listant la connectique disponible.

Les nouvelles SpinnakerLes haut-parleurs ne sont pas apparents, et les Spinnaker sont habillés intégralement d’un tissu noir qui est aussi classe que sobre, et qui ne semble pas fragile du tout comme peuvent l’être parfois les tissus de protection des haut-parleurs. Sous ce tissu se trouve une structure plastique alvéolée qui protège plus efficacement les haut-parleurs, donc aucune peur à avoir de les endommager à cause d’un choc, par contre revers de la médaille ça ne sera pas possible d’avoir les haut-parleurs apparents, comme sur certaines enceintes hifi.

Je suis en tout cas admiratif du design de ces enceintes, Edifier est vraiment capable de faire de superbes produits, et je suis convaincu que c’est une marque qui va monter petit à petit et se faire un nom de plus en plus respecté dans le monde de l’audio multimédia.

Je suis étonné de ne vois absolument aucun bouton apparent sur ces enceintes, pas  même un interrupteur Marche/Arrêt ou une entrée audio. En fait la connectique a été aussi soignée que le design, et tout se passe à 2 niveaux :

D’une part tous les connecteurs de câbles audio et d’alimentation sont situés sous les enceintes : sur l’enceinte de gauche il y a juste un connecteur pour brancher le câble qui relie l’enceinte gauche à l’enceinte droite (c’est un connecteur non standard à 6 broches, donc impossible de trouver une rallonge pour ceux qui aimeraient augmenter la longueur de câble entre les 2 enceintes. La longueur du câble fourni pour relier les 2 enceintes entre elles est de 160 cm). Sous l’enceinte droite se trouvent 4 connecteurs :

  • Le connecteur d’alimentation

    Connecteurs sous l'enceinte principale des Spinnaker

    Cliquer pour agrandir

  • Le connecteur à 6 broches qui relie les 2 enceintes entre elles
  • Le connecteur d’entrée audio auxiliaire, qui a la particularité d’être compatible avec les câbles mini-Jack pour l’entrée analogique, et avec les câbles optiques pour l’entrée numérique. Edifier fournit d’ailleurs 1 câble mini-Jack et 1 câble optique avec les Spinnaker.
  • Un connecteur de sortie SUB (fiche 3.5 mm) pour le branchement éventuel d’un caisson de basses externe.

En ajoutant à cette connectique déjà très complète le récepteur Bluetooth intégré aux Spinnaker, et on obtient des enceintes très polyvalentes, qu’il sera possible d’utiliser avec à peu près tous les appareils audio, multimédia, consoles de jeux et ordinateurs en tout genre.

Et d’autre part, le contrôle de l’enceinte ne se fait pas du tout sur les enceintes directement, mais uniquement à partir de la télécommande sans fil des Spinnaker, qui est elle aussi une vraie réussite. Recouverte d’un dôme en aluminium, cette télécommande est très simple à utiliser, puisqu’elle ne dispose que d’un bouton sur le dessus, et le dôme lui-même qui tourne complètement. Cela permet de régler le volume en tournant le dôme dans un sens ou dans l’autre bien sûr, mais également de mettre en veille les enceintes (pression simple sur le bouton), ou bien de les éteindre complètement (pression prolongée sur le bouton).

La télécommande sans fil des enceintes SpinnakerLa télécommande permet par ailleurs de sortir du mode Bluetooth pour lire l’entrée audio auxiliaire, par une pression prolongée sur le bouton du haut lorsqu’on est en mode Bluetooth. Il y a ensuite des combinaisons « bouton du haut + rotation du dôme » pour passer à la piste suivante ou précédente par  exemple, mais seulement lorsqu’on utilise le mode Bluetooth avec des dispositifs sources prenant en charge les profils AVRCP.

Mais l’un des plus gros point fort de cette télécommande, pour moi, est l’utilisation d’une batterie Lithium-Ion intégrée qui se recharge avec le câble USB fourni (aucune pile à changer donc, jamais !), associé au dialogue entre la télécommandes et les enceintes Spinnaker par ondes radio à 433 MHz, alors que les télécommandes classiques utilisent plutôt les infrarouges. L’avantage de cette nouvelle liaison radio est de permettre une portée plus grande de la télécommande, qui fonctionne parfaitement même lorsque des obstacles sont placés entre elle et les enceintes. J’ai fait le test en ayant les enceintes dans mon bureau, et je me suis mis dans ma cuisine qui est à une quinzaine de mètres, et avec 2 portes fermées entre la cuisine et le bureau, et la télécommande fonctionnait toujours, et me laissait le contrôle sur les enceintes. Une superbe réussite donc, sans parler de son confort d’utilisation.

Ah, et j’allais oublier : lorsque vous rechargez la télécommande avec le câble USB, un voyant lumineux rouge sur la télécommande permet de voir l’avancement de la charge, et s’éteint automatiquement lorsque la charge est complète.

Par contre, et c’est finalement le seul vrai défaut que j’ai pu relever jusque-là, il n’y a pas possibilité d’ajuster le niveau des basses. C’est dommage, car c’est un réglage vraiment pratique et qui devient vite indispensable à force, pour ceux qui écoutent des styles de musiques très variés. C’est éventuellement possible d’ajuster les basses si vous choisissez d’ajouter un caisson de basses aux Spinnaker, le réglage des basses étant alors directement sur le caisson, par contre si vous utilisez juste les 2 enceintes satellites Spinnaker (ce qui vu leur prix sera le cas pour la grande majorité, et c’est logique !) vous n’aurez aucun moyen d’ajuster le niveau des basses sur les enceintes. Dommage donc, et je ne sais pas si Edifier a voulu préserver la pureté des lignes des Spinnaker en s’évitant un bouton supplémentaire, à moins que la marque soit convaincue que le réglage par défaut des basses des Spinnaker soit tellement bon et polyvalent qu’il ne nécessite aucun ajustement… on va voir ça dans la section suivante, avec le test audio proprement dit !

 

Il y aurait encore beaucoup de choses dont je pourrai parler concernant la description et la connectique de ces Edifier Spinnaker, mais je crois avoir fait le tour des plus importantes et je vais sans plus tarder allumer les enceintes pour voir si les performances audio sont à la hauteur de tout ce que j’ai vu jusque-là.

Les nouvelles enceintes sans fil de Edifier : les SpinnakerJe commence par faire les tests avec le câble mini-Jack relié à mon PC portable, et passe une playlist de test de MP3. Aux premières notes on se rend tout de suite compte qu’on a affaire à du son de grande qualité : clair, super précis, et avec une large bande passante qui permet de restituer tous les détails.

L’équilibre entre les médiums et les aigus est excellent, les 2 sont parfaitement bien calibrés et on entend que le tweeter à dôme en soie de 19 mm utilisé dans les Spinnaker fait du très bon boulot. Le son est clair et aéré, sans jamais tomber dans l’effet criard que l’on a parfois sur les enceintes qui surboostent les médiums, notamment à fort niveau.

Pour les basses c’est grosso modo le même constat : elles sont profondes et descendent bien en fréquence, et toujours avec une parfaite maîtrise du woofer de 116 mm (25 Watts RMS pour le woofer, d’ailleurs). Le rendu  est excellent, et la ligne mélodique des basses dans les chansons de Brassens par exemple est superbe à l’écoute : avec la précision des Spinnaker je redécouvre certaines mélodies de basses que je n’avais jamais trop entendues jusque-là, comme quoi la qualité des enceintes joue vraiment sur notre perception de la musique !

Je suis impressionné par l’excellent équilibre qu’Edifier a su mettre dans ces Spinnaker, et je pense qu’un gros travail a dû être fait sur le traitement du signal, et notamment au niveau de l’ampli + filtrage des 6 canaux distincts.

En balayant un peu tous les styles de musiques les Spinnaker sont toujours aussi performantes, et même avec le volume à fond il n’y a à peu près aucune saturation, c’est impressionnant. On peut donc sans problème utiliser toute la puissance disponible sur ces Spinnaker, qui est de 90 Watts RMS tout de même, soit l’une des enceintes 2.0 les plus puissantes (les GLA-55 de Harman Kardon restent par contre devant, avec 110 Watts RMS au compteur !).

Si on utilise les enceintes Edifier Spinnaker en mode soirée, en balançant du gros son, on aimerait assez vite pouvoir augmenter le niveau des basses pour faire trembler le plancher de l’appart, mais on se heurte au gros défaut des enceintes qui est de ne pas avoir de réglage des basses prévu. Ça pourra en frustrer quelques-uns, surtout que les basses qu’on entend sont tellement bonnes qu’on aimerait pouvoir s’en saouler les oreilles en abondance. Mais le seul moyen sera alors d’ajouter un caisson de basses externe, ce que je n’ai pas essayé, mais à 350 € les enceintes ça donne pas franchement envie d’acheter directe un caisson de basses en plus.

Je passe au mode Bluetooth pour finir : l’appariement avec mon PC se fait sans problème (il faut que je rentre la clé d’appariement 0000 pour établir la connexion), et la petite led très discrète sur le haut de l’enceinte principale qui était verte lorsque j’utilisais l’entrée mini-Jack passe au bleu quand on active le Bluetooth. On perd légèrement en puissance quand on utilise les enceintes en Bluetooth, en comparaison avec l’entrée auxiliaire, mais la différence n’est pas énorme.

Et sur la qualité audio je n’ai entendu à peu près aucune différence entre le mode Bluetooth et l’entrée mini-Jack, donc ça reste du très haut niveau audio, rien à craindre !

 

En conclusion ces enceintes Bluetooth Edifier Spinnaker ont tout pour elles : un design superbe, une qualité et une puissance audio à faire des jaloux, une connectique complète (entrée Bluetooth, entrée analogique mini-Jack et entrée numérique optique), et une télécommande à l’ergonomie excellente avec une batterie Lithium-Ion intégrée. Le son des Spinnaker est impressionnant de précision et d’équilibre, et les 3 voies de chaque enceinte (basses – médiums – aigus) sont traitées et amplifiées séparément, pour que le rendu soit optimal.

Seul bémol à noter : l’absence de réglage de basses possible. Même si les basses sont d’excellente qualité, on aurait aimé parfois pouvoir les mettre plus en avant, notamment pour ceux qui veulent transformer leur salon en dancefloor. Edifier a prévu sur les Spinnaker une sortie « Sub-Out » pour pouvoir connecter un caisson de basses externe aux enceintes, ce qui sera donc la seule solution pour doper la puissance des basses.

Edifier signe donc presque un sans-faute avec ces Spinnaker, qui deviennent l’une des références en enceintes Bluetooth !

4 réflexions au sujet de « Test des Edifier Spinnaker »

  1. salut

    ces enceintes ont l air tres bien , bien que je ne sois pas amoureux du design mais le prix en fera reculer plu d un aussi , c est plu chere que des kits 2.1 , plus encombrant certe mais bon !

    • pas fan du design ?? je sais pas ce qu’il te faut, je les trouve trop canons celles-là !! jte garantie que si je pouvais les avoir je m’en contenterai sans problème lol

  2. pinaize, bien la classe ces spinnaker!! :)
    Jvoulais m’acheter des super enceintes d’ordi, genre des boses, mais ton article me fait hésiter avec ces Edifier, elles sont terribles, j’adore la forme!!

  3. Je craque, elles sont trop canons ! jpourrai jamais me les payer, mais ça coute rien de rêver hahaa!
    Moi j’aurai plutôt de quoi me payer les enceintes Bluetooth SP-900BT, de Genius, mais c’est pas la même gamme mdr Je viens d’ailleur de lire ton test sur les SP-900BT, et pour 35 euros elles ont l’air franchement correctes comme enceintes sans fil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>