Test des Edifier Prisma Bluetooth

Enceintes sans fil Edifier Prisma Bluetooth

Ca faisait longtemps que je n’avais pas eu un gros coup de cœur avec des enceintes multimédia, mais j’ai découvert cette semaine les enceintes sans fil Edifier Prisma BT et je dois dire que j’ai été conquis.  En faisant un peu plus de recherches j’ai été étonné de voir qu’on n’a pas parlé beaucoup d’elles sur internet, et qu’elles n’étaient pas largement distribuées sur les sites de vente en ligne. Raison de plus pour en parler sur ce blog, et vous présenter le test de ces Prisma BT (pour ceux qui en doutaient encore, le BT signifie bien Bluetooth). Le prix de vente constaté de ces enceintes se situe autour des 130 €.

 

Les Edifier Prisma BT sont des enceintes 2.1, donc composées de 2 enceintes satellites et d’un caisson de basses. Le poids de l’ensemble fait 5 kilos (enceintes + carton + accessoires), et le design est assez sympa. La couleur n’est pas très originale puisque le revêtement est noir intégral (il existe une version en blanc de ces enceintes également), mais ce sont les courbes qui sont plus innovatrices et qui donnent à ces enceintes, et surtout au caisson de basses, un look futuriste.

Ce caisson est une sorte de dôme renversé, et légèrement surélevé. Le haut-parleur des graves situé dans le caisson fait 5’’ de diamètre, et est orienté vers le bas. Grâce à la petite surélévation du caisson Edifier a pu placer sous le caisson les différents connecteurs : connecteur d’alimentation, connecteur audio vers les enceintes satellites, entrée audio principale au format mini-Jack, connecteur de la télécommande filaire, et pour finir une molette de réglage pour ajuster le niveau des graves.

Enceintes Edifier Prisma BT en noir

Le bouton Marche / Arrêt des enceintes se situe sur le dessus du caisson de basses, et est très facilement accessible. Il est en plus vraiment esthétique, bien plus que la plupart des interrupteurs classiques que l’on retrouve sur les enceintes multimédia. Sur les Prisma BT c’est un bouton plat métallisé sur lequel on a à peine besoin d’appuyer pour commuter les enceintes.

La télécommande filaire est reliée au caisson de basses au moyen d’un câble série. Cette télécommande est parfaite à mon goût : elle consiste essentiellement en une grosse molette pour le réglage du volume, dans le style et le toucher des molettes hifi, et permet aussi bien d’ajuster le volume très rapidement, ou alors avec plus de finesse. Sur le côté de la télécommande, cachés sous un petit capot en caoutchouc que l’on peut soulever, se trouvent 2 connecteurs mini-Jack : 1 entrée audio auxiliaire, et 1 prise casque. En plus d’être agréable à utiliser la télécommande est très complète donc. Pour faire la fine bouche on aurait bien aimé y retrouver également un bouton Mute, mais d’un autre côté la molette du volume permet de le baisser vraiment rapidement.

Mais sachant que les enceintes Prisma BT de Edifier sont des enceintes sans fil, de combien d’entrées audio disposent-on au total ? Et bien 3 :

  • L’entrée audio sans fil via une connexion Bluetooth
  • L’entrée audio mini-Jack principale, qui se trouve sous le caisson de basses (un câble audio mini-Jack / mini-Jack est fourni avec les enceintes)
  • L’entrée audio auxiliaire au format mini-Jack également, qui se trouve sur la télécommande filaire.

L’entrée Bluetooth est prioritaire par rapport à l’entrée mini-Jack principale, et par contre l’entrée mini-Jack auxiliaire est prioritaire sur l’entrée Bluetooth (ce qui veut dire que si vous écoutez de la musique par Bluetooth avec votre téléphone par exemple, et que vous branchez un ordinateur sur l’entrée auxiliaire, c’est la musique de l’ordinateur que les enceintes se mettront à jouer en coupant automatiquement l’entrée Bluetooth). Cette gestion des priorités est assez intelligente, et permet d’adapter au mieux ses branchements en fonction de la configuration que l’on préfère.Les Prisma BT de Edifier en blanc

Encore un petit détail au sujet du design que j’ai beaucoup aimé : le contour du bouton Marche / Arrêt sur le dessus du caisson de basses, ainsi que le contour de la molette de réglage du volume de la télécommande, sont finement illuminés d’une lumière rouge lorsque les enceintes sont en marche et fonctionnent en mode filaire (donc sur l’une des entrées audio mini-Jack), et cette lumière devient bleu lorsque les enceintes fonctionnent en mode Bluetooth. En plus d’être très élégant c’est pratique, puisqu’on voit immédiatement utilisent le Bluetooth ou une entrée audio filaire.

Pas beaucoup de défauts jusqu’à maintenant, vous ne trouvez pas ? Et attendez, ça va continuer… :)

Le récepteur Bluetooth intégrés dans les enceintes sans fil Edifier Prisma BT fonctionne en permanence, ce qui veut dire qu’aucune manipulation particulière n’est à faire lorsqu’on veut détecter les enceintes avec un appareil Bluetooth pour s’y connecter. Aucun interrupteur à enclencher ou bouton à maintenir enfoncé, vous pouvez à tout moment vous connecter en Bluetooth sur les enceintes, et c’est super pratique ! (et ce n’est pas toujours le cas, puisque sur les Logitech Z515 par exemple il faut appuyer pendant quelques secondes sur un bouton pour activer le Bluetooth). Ça m’a donc pris 2 secondes avec mon téléphone Blackberry pour me connecter aux enceintes. Avec mon PC portable il faut rajouter 1 seconde en plus, puisqu’il m’a demandé de rentrer la clé de couplage (qui est 0000)…

Connectique sous le caisson des Edifier Prisma BT

Pour essayer malgré tout de trouver un défaut à cette partie descriptive, je dirai que la molette de réglage des basses située sous le caisson n’est pas facilement accessible, et comme en plus elle est assez petite le réglage des basses n’est pas des plus commodes. Mais c’est à peu près la seule (petite) ombre au tableau que je vois pour l’instant.

 

Je vais maintenant passer au test des performances audio de ces Edifier Prisma BT, et pour annoncer la couleur tout de suite vous verrez que les résultats sont comme le reste, très bons !

Le son est très bien équilibré, les médiums et les aigus sonnent de manière super agréable. À fort niveau les basses saturent un peu et sont moins précises, mais à des niveaux sonores plus dans la normale les basses sont comme j’aime : chaudes, profondes, et peuvent même être lourdes à vous faire vibrer les tripes si vous ajuster un peu la molette de réglage des basses.

J’ai tout de suite ressenti avec ces Prisma BT la précision et la qualité du son, à force de tester des enceintes c’est quelque chose que je capte assez rapidement maintenant. Certes il faut faire quelques réglages, essayer plusieurs situations (petites pièces, grandes pièces, sur le sol, sur une table, etc) et plusieurs styles de musique ou utilisations (notamment les films), mais au final la première impression est souvent la bonne et j’ai rarement été déçu par une enceinte dont le son me paraissant bon dès les premières secondes. Ce qui est le cas pour ces enceintes sans fil Prisma BT.

Le jazz par exemple passe parfaitement bien, lui qui demande un très bon équilibre basses-médiums-aigus. Pas grand-chose à redire en fait. Tonton Georges (Brassens) passe merveilleusement bien aussi, on retrouve sa voix parfaitement mise en valeur, avec l’accompagnement de contrebasse qui se détache à l’arrière-plan… du beau travail de la part d’Edifier !Enceinte satellite des Prisma Bluetooth

Pour mettre davantage les basses à l’épreuve je m’essaie à du dubstep, et au final ça tient bien la route. Il y a juste quand on met le volume à fond que les basses lâchent un peu, c’est vrai, mais honnêtement je ne connais pas beaucoup d’enceintes qui tiennent le cap jusqu’au bout avec le volume à fond sur du dubstep…

Enfin concernant la puissance audio c’est du lourd également, et les 48 Watts RMS annoncées font bien leur boulot.

J’ai par contre noté que le volume en mode Bluetooth est nettement plus faible que sur les entrées mini-Jack principales et auxiliaire (que ce soit en Bluetooth avec mon PC ou avec mon Blackberry). C’est souvent le cas, mais dans des proportions plus faibles en général. Donc c’est un peu dommage ici, et au final si vous voulez vraiment envoyer du gros son il faudra privilégier les entrées mini-Jack, plutôt que le Bluetooth.

Enfin, la portée Bluetooth est correcte, avec une dizaine de mètres annoncés par Edifier. J’ai essayé chez moi à 10 mètres et au travers de 2 portes fermées, et ça passait encore. Par contre à la troisième porte fermée entre l’enceinte et mon téléphone ça ne passait plus.

 

En conclusion les enceintes sans fil Edifier Prisma BT sont le coup de cœur de ces derniers mois, et alors que le monde des enceintes sans fil est encore trop scindé entre le très haut de gamme inabordable pour la plupart, et des enceintes sans fil gadget sans vrai son, les Edifier Prisma BT font parfaitement la jonction entre les deux. Un son de qualité, avec de belles basses et surtout un équilibre excellent entre les basses, les médiums et les aigus. Le design est bien réussi également, et on pourra choisir la version couleur noir ou couleur blanc de ces enceintes.
La télécommande et la connectique très complète font également partie des points forts de ces Prisma BT, ainsi que la facilité de connexion en Bluetooth. Les points faibles sont peu nombreux, mais on peut citer une molette de réglage des basses peu facile d’accès, ainsi qu’un volume audio nettement plus faible lorsqu’on utilise le Bluetooth que lorsqu’on utilise l’une des entrées audio mini-Jack.

3 réflexions au sujet de « Test des Edifier Prisma Bluetooth »

  1. salut

    pas mal ce test , c est quand même 130 euros, pour du 48 watts rms, tu me diras y a le BT , effectivement , la nouveauté coute chere :p, c est toujours un petit investissement ! je pense que certaine marque tire sur les prix quand même , ca reste du 2.1 ! certain valent ce prix , d autres non , sinon le design est pas mal, c etait un peu comme le philips spa 5300 avec sa drole de forme , mais qui a séduit , je pense que celui la devrais plaire , mais edifier , c est comme trust , c est des marques qui font des enceintes 2.1 pas mal ,mais que pas grand monde achete presque , sur cdiscount ou amazon , les avis sont le plus sur logitech qui est le grand number 1 , hercules , altec lansing , philips , qui ont des bon avis , pas contre j ai pu essayer le bassboost 2.1 de chez hercules j’aime pas du tout l esthetique du caisson , un cube assez moyen avec un gros bout de ferraille a grosse maille qui cache le sub, les enceintes sattelite par contre sont grosse et restitue assez bien les médium mais , je sais pas pour moi ca prend pas , je suis habituer a avoir du laqué et puis c est un noir normal la , je trouve que la c est moyen de chez hercules , c est vraiment pour une certaine catégorie , il prône du gros son en restant a 32 watts rms , un peu ridicule , d ailleurs ca fais 3 semaine qu il est sorti aucun commentaire n est paru , a suivre …

  2. Merci pour cet article, j’ai acheté ces enceintes (j’ai opté pour la version blanche, Mac oblige, lol) que j’ai reçu hier, et je confirme : elles sont terribles !!!!!
    Son homogène, avec de bonnes basses qui martèlent gaiement quand on les pousse un peu, et les utiliser en sans fil c’est vraiment le top !
    Bon, c’est vrai qu’il y a un peu moins de puissance quand on est en sans fil qu’avec le câble audio, mais perso je trouve pas ça ben génant…
    Merci encore pour votre test, si je ne l’avais pas lu je pense pas que j’aurai craqué pour ces enceintes, et j’aurai raté qqu chose !! ;)

  3. bien ouéj Edifier, décidément j’aime de + en + c’te marque moi ! Franchement ils font des enceintes trop canons, je viens de voir les Spinnaker aussi, et c’est du très high level là!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>