Test des Edifier M3200

Enceintes 2.1 Edifier M3200

Aujourd’hui je vous propose le test des enceintes Edifier M3200. Ces enceintes 2.1 se remarquent par leur design assez original, avec notamment les satellites tout en hauteur avec leur tailles de guêpe bien marquée. Les Edifier M3200 peuvent être achetées sur internet pour un prix compris entre 50 et 60 euros selon les sites. Elles se situent donc plutôt dans la moyenne basse des enceintes 2.1, en termes de prix.

 

En prenant le carton en main on peut constater que le poids est assez important, avec 6.2 kilos au total. C’est un bon point pour des enceintes multimédia, puisque pour faire une grande généralité : plus c’est lourd plus c’est de qualité !

On trouve dans le carton des M3200 les 2 satellites de forme très allongée sur le dessus, ainsi qu’une télécommande filaire.  Une protection de carton souple les sépare de l’étage inférieur, où se trouve le caisson de basses. Celui-ci est de taille plus standard, par contre d’un poids toujours supérieur à la moyenne. Tous ces éléments sont bien emballés, notamment avec des films plastiques qui protègent les zone du caisson et des satellites où le revêtement est d’un noir laqué très bien fini. Ce revêtement recouvre la quasi-totalité des satellites, sauf la façade avant sur laquelle une mousse tissée dissimule les haut-parleurs. Sur le caisson de basses le noir laqué est plus discret, puisqu’il ne concerne que l’évent situé sur le côté, et des petites zones en haut et en bas de la façade avant. Tout le reste du caisson est recouvert du revêtement classique des enceintes : un noir mat un peu quelconque, et la même mousse tissée que les satellites sur la façade avant.

Mais l’ensemble est bien réussi je trouve, surtout la forme des satellites qui est originale et donne un look assez moderne à ces enceintes 2.1.

Au niveau de la connectique tout se passe à l’arrière du caisson de basses : on y retrouve les 2 connecteurs RCA pour relier les 2 satellites, une prise DB9 (ou D-sub 9) pour la connexion de la télécommande filaire, le bouton rotatif pour le réglage des basses, l’interrupteur ON/OFF, et surprise, 2 entrées audio au format mini-Jack. La 1ère entrée est marquée Line In PC, tandis que la seconde est marquée Line In CD.

C’est la première fois que je vois des entrées audio séparées sur une enceinte, selon qu’on la relie à un ordinateur (PC ou Mac) ou à un lecteur CD. En fait l’explication est due aux niveaux des signaux électriques envoyés par la sortie casque d’un ordinateur, ou la sortie audio d’un lecteur CD. Ces niveaux ne sont pas exactement les même, et donc il faut en effet théoriquement des entrées différentes sur l’enceinte pour les prendre en compte de la manière la plus optimisée possible. Le niveau du signal électrique en sortie d’ordinateur étant un peu plus faible que celui en sortie d’un lecteur CD, on a logiquement une entrée PC avec une meilleure sensibilité que sur l’entrée CD. Mais au final ça ne change en fait pas grand-chose, puisque la différence n’est pas bien grande entre les signaux de sortie d’un ordinateur ou d’un lecteur CD. Ce qui fait que vous pouvez sans problème brancher votre ordinateur sur l’entrée PC ou CD des enceintes Edifier M3200 sans risque, il y aura juste une très légère baisse de puissance lorsqu’on est sur l’entrée CD.Caisson de basses des enceintes M3200

C’est une bonne manière pour Edifier de se démarquer de la concurrence ce genre de petite attention, mais je trouve que ces 2 entrées mini-Jack n’ont pas un gros intérêt au final pour des enceintes de cette gamme, surtout que c’est rare aujourd’hui qu’on branche un lecteur CD sur des enceintes multimédia…

En revanche c’est la télécommande filaire des M3200 que j’adore : il n’y a pas de manière plus agréable pour régler le volume que cette grosse molette, du même acabit que celles qu’on retrouve sur les amplis hifi. On l’a très bien en main, ça résiste juste ce qu’il faut quand on la tourne, et ça permet de faire des ajustements rapides ou plus fins du volume. En plus la télécommande est assez lourde pour ne pas glisser sur la table dès qu’on la touche (et il y a un antidérapant dessous), c’est vraiment agréable, et je dirai que pour l’instant c’est l’une de mes télécommandes filaire préférée !

Télécommande filaire des enceintes M3200Un petit liseré de lumière rouge entour de plus ce bouton de réglage du volume quand les enceintes sont allumées, ce qui rappelle la bande rouge des satellites et du caisson et ajoute beaucoup de classe à ces enceintes.

Pour finir sur cette télécommande on y trouve une prise casque et une entrée audio auxiliaire, donc tout y est. Pour qu’elle soit absolument géniale il aurait peut-être fallu que soit présent le bouton de réglage des basses, au lieu de le mettre sur le caisson de basses, mais dans cette gamme de prix c’est malheureusement extrêmement rare de pouvoir profiter de ce réglage directement sur la télécommande.

En ce qui concerne la longueur des câbles, j’ai mesuré :

  • Câble audio mini-Jack / mini-Jack : 1.70 m
  • Câble de la télécommande : 1.80 m
  • Câbles des 2 satellites : 1.80 m

Enceintes multimédia Edifier M3200

Mais allumons maintenant les enceintes pour se faire un avis sur la qualité du son. Comme sur toutes la plupart des enceintes 2.1 Edifier testées jusqu’à présent, le son est assez bon dans l’ensemble, sans gros défauts. Avec les M3200 c’est surtout la qualité des basses que j’ai noté. Elles sont profondes et lourdes, il y a de quoi faire pour ceux qui veulent des basses abondantes. Mais si elles sont très agréables à l’écoute, j’ai trouvé qu’elles manquaient parfois d’un peu de vivacité, lorsqu’on veut des basses vraiment explosives sur certains types de musique par exemple. Ce léger manque de vivacité n’est par contre pas du tout gênant pour les films, puisqu’alors c’est avant tout leur présence qui compte.

Le caisson est très bon, mais il ne gère que les basses (logique me direz-vous, mais certains caissons jouent également un rôle important pour les bas-médiums). Les médiums sont corrects, mais au final le son manque de bas-médiums : les satellites ne descendent pas très bas en fréquence, et il manque une petite plage entre les basses du caisson et les médiums des satellites, surtout quand on met le volume assez fort. Et le fait d’augmenter le niveau des basses du caisson n’y changera rien, on ressent toujours ce manque de bas médiums à fort niveau, c’est un peu dommage.

Concernant les aigus ils sont toujours un peu en retrait, mais ça n’est pas trop gênant une fois qu’on s’y est habitué ; et il faut bien avouer qu’il y a finalement assez peu d’enceintes 2.1 qui sont performantes jusqu’aux aigus, ou extrêmes aigus.

 

En conclusion les Edifier M3200 sont de très bonnes factures, et on pourra facilement craquer pour leur design soigné et moderne. Si la séparation entre entrée audio PC et entrée audio CD n’est pas vraiment utile, la télécommande filaire est en revanche un modèle du genre, particulièrement agréable à utiliser.
Le son est bon dans l’ensemble, et ce sont surtout les basses qui tirent leur épingle du jeu, malgré leur manque de dynamisme parfois. Mais pour les films les Edifier M3200 sont parfaites, et il y a un beau potentiel de basses. Les médiums sont corrects, mais on ressent un manque d’aigus, et surtout de bas-médiums. Ça n’empêche pas d’utiliser les M3200 pour écouter de la musique, mais certains pourront avoir besoin d’un petit temps d’adaptation.

6 réflexions au sujet de « Test des Edifier M3200 »

    • C’est dommage, je les avais testé à l’époque où je ne faisais pas encore de compte-rendu de test, donc maintenant il faudrait que je m’en ressorte une paire pour les ré-essayer et faire un compte-rendu précis.

      Il faudra que je prenne le temps de le faire, mais c’est vrai que j’arrive plus facilement à me motiver pour des enceintes que je ne connais pas encore…

      Mais ça viendra, promis !
      :)

  1. Très bon test, bien détaillé, merci :p
    Mais, j’ai encore des doutes entre ce système et l’Altec Lansing VS 4621, si possible tu pourrais en faire un test, ou juste me dire, d’après ton oeil expert, lequel est le mieux ?
    Merci d’avance ;)

    • Content que ce test vous plaise ! :)
      Entre les M3200 et les VS4621 je dois dire que je penche plutôt pour les M3200: télécommande top (alors qu’il n’y en a pas sur les VS4621), un peu plus puissantes, et je ne suis pas particulièrement fan du design des VS4621.

      En revanche ces dernières possèdent un caisson de basses légèrement plus efficace que celui des M3200, avec une excellente dynamique (point commun avec quasiment toutes les enceintes 2.1 Altec Lansing d’ailleurs) et une bonne précision. Mais les M3200 n’ont cependant pas à rougir, et au final si je devais trancher je prendrai celles-là.

      Dans tous les cas ce sont 2 bons kits 2.1, des valeurs sûres, donc pas d’inquiétude à avoir, dans tous les cas tu n’auras pas de la camelote ! ;)

      • Merci pour ta réponse, mais je vais surement prendre les Altec, notamment pour le réglage des basses qui est plus accessible et la présences de boomers sous les satellites, dans tous les cas, merci. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>