Test des Altec Lansing BXR1320 (enceintes USB)

Les enceintes USB d'Altec Lansing : les BXR1320

Je poursuis dans la lignée de mon dernier test avec une nouvelle enceinte entrée de gamme, mais cette fois qui a la particularité d’être une enceinte USB. Les Altec Lansing BXR1320 sont en effet des petites enceintes 2.0 qui s’alimentent via le port USB de l’ordinateur, et non pas avec une prise de courant comme c’est généralement le cas. Les BXR1320 sont en vente actuellement entre 15 et 20 €.

 

La première chose à bien garder à l’esprit quand on test ce genre d’enceintes, c’est qu’il ne faut bien sûr pas s’attendre à du gros son, car la puissance maximale des enceintes est limitée par la puissance électrique disponible sur un port USB, ce qui n’est pas grand-chose… L’intérêt principal des enceintes USB est donc de pouvoir être utilisées n’importe où et n’importe quand, tant qu’il y a un ordinateur allumé avec un port USB libre.

Les BXR1320 sont évidemment compactes, chaque satellite mesurant 7 x 8 x 16 cm. Ça ne pèse pas grand-chose non plus, avec 500 grammes environ sur la balance.

L’extérieur des enceintes est 100% plastique, mais on ne pouvait pas espérer autre chose avec des enceintes à moins de 20 €. Mais ça n’empêche pas le design général d’être plutôt réussi, avec une certaine élégance qui se dégage de ces enceintes. M’enfin, ça ne fera s’extasier personne non plus, mais les BXR1320 iront très bien sur un bureau un peu soigné, où on ne recherche pas d’excentricités.

Les enceintes sont noires dans leur intégralité, sauf le logo d’Altec Lansing qui ressort en argenté sur le haut de la façade avant de chaque satellite.

Au niveau de la connectique ça va être vite vu : on a 1 bouton pour le réglage du volume, et un autre à côté pour allumer et éteindre les enceintes. Ces 2 boutons sont à l’avant du satellite droit, et bien qu’ils ne soient pas très gros ils ont une longueur suffisante pour qu’on puisse les tourner sans difficulté (on peut se demander d’ailleurs pourquoi Altec Lansing utilise 2 boutons, et n’a pas choisi l’option de n’avoir qu’un seul bouton qui règle le volume, et éteigne les enceintes quand on le tourne au minimum).

À l’arrière des enceintes aucune connectique, mais seulement 2 câbles qui partent du satellite droit : l’un est relié au satellite gauche, et l’autre se sépare en 2 à son extrémité pour avoir la prise USB d’une part et le connecteur audio mini-Jack d’autre part. Ces 2 câbles sont liés sur toute la longueur sauf à l’extrémité, mais on peut choisir de les séparer sur tout ou partie de la longueur en tirant simplement dessus (par contre une fois qu’ils sont détachés on ne pourra plus les ré-associer ensemble).

Les longueurs des câbles sont les suivantes :

  • Câble reliant les 2 enceintes : 110 cm
  • Câble USB/Mini-Jack : 150 cm.

Les enceintes 2.0 BXR1320 d'Altec LansingPour la partie audio on a 1 haut-parleur large bande de 2 pouces dans chaque enceinte, avec une réponse en fréquence allant de 180 Hz à 20 kHz (mesures d’Altec Lansing). On se dit que ces petits haut-parleurs ne pourront pas faire grand-chose pour reproduire des basses correctes, en dépit de tous les traitements numériques du signal imaginable…

D’ailleurs Altec Lansing vante son système Audio Alignment ™ utilisé dans les BXR1320, qui est un traitement censé améliorer l’équilibre entre les amplificateurs et les enceintes ; hormis le fait que je ne vois pas trop ce que ça veut dire, il n’y a de toutes façons qu’un seul ampli (dans l’enceinte de droite) et qu’un haut-parleur par enceinte, donc je ne vois pas trop où est le risque de déséquilibre…). Enfin, les commerciaux doivent bien trouver des arguments pour vendre ! :)

 

Bref, je commence les tests audio avec une idée assez précise de ce que je vais entendre. Et ça ne rate pas : il n’y a absolument aucune basses sur ces enceintes USB BXR1320, et la puissance disponible ne réveillera pas les morts aujourd’hui ! Attention, ce ne sont pas des critiques mais juste un constat, parce qu’il est simplement impossible d’avoir beaucoup mieux avec des enceintes USB.

Le bon point concerne les médiums, qui sont d’assez bonne qualité et permettent aux Altec Lansing BXR1320 d’assurer le minimum vital dans les utilisations multimédia classiques. Les aigus sont pas trop mal non plus, mais se font vite oublier quand on monte le volume. Les haut-parleurs de 2’’ utilisés sont donc plutôt de bonne qualité, et s’ils n’assurent rien dans les basses la partie du spectre médiums/haut-médiums est assez bien restituée.

Quand on met le volume à fond (aucun risque de se casser les oreilles, je vous rassure…) la saturation reste correcte, c’est surtout le recul des aigus comme je l’ai dit qui est dommage.

Et en éteignant les enceintes j’ai entendu un petit crépitement du son juste avant que les haut-parleurs ne se coupent, qui s’est confirmé à chaque nouvel essai. Ce n’est pas très gênant finalement puisque c’est uniquement quand on coupe les enceintes que ce bruit parasite apparait pendant un quart de seconde, mais par contre ça n’inspire pas une grande confiance dans la qualité de l’électronique utilisée dans l’ampli.

 

Je ne dirai pas grand-chose de plus sur ces enceintes USB, on en a en fait assez rapidement fait le tour. Outre les avantages de toutes les enceintes USB (simplicité d’installation, possibilité d’utilisation en extérieur, encombrement réduit), les BXR1320 d’Altec Lansing ont en plus un son plutôt agréable dans le milieu et le haut du spectre audio, et un design sobre et élégant qui les rendront sans problème utilisables dans un environnement professionnel.
Le défaut principal est l’absence complète de basses, qui fait que les BXR1320 ne seront clairement pas à la hauteur si vous souhaitez les utiliser pour regarder des films ou écouter de la musique avec une bonne qualité audio. Mais elles seront toujours mieux que les haut-parleurs intégrés dans la plupart des portables…

3 réflexions au sujet de « Test des Altec Lansing BXR1320 (enceintes USB) »

  1. salut

    ah j avoue tu nous gates pas dans les test :p , ca reste de la merdouille , comme je disais pour les autres , lol , on peut pas tirer grand chose de ca , même les marques ont pas honte de sortir ces genre d enceintes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>