Qualité de la liaison audio mini-Jack 3.5 mm

Connecteur stereo mini-Jack 3.5 mmAlors que le connecteur mini-Jack 3.5 mm (celui de la photo) est utilisé de manière universelle dans le monde du son multimédia (sorties audio de l’ordinateur, prise audio des enceintes multimédia, sortie casque des lecteurs MP3 ou téléphones, sortie son de la télévision bien souvent…), on entend souvent ses détracteurs affirmer que c’est un connecteur de bien mauvaise qualité, et avec lequel il est impossible d’avoir une connexion audio de qualité. Je vais essayer de faire un peu le point sur ce sujet.

Mais avant tout quelques rappels sur ce qu’est un connecteur mini-Jack 3.5 mm, et la nature des signaux qu’il transmet.

En premier lieu on peut parler de connecteur mini-Jack 3.5 mm, ou de connecteur mini-Jack, c’est la même chose. Le 3.5 mm est juste là pour rappeler que le diamètre du connecteur fait 3.5 mm, mais on n’est pas obligé de le préciser à chaque fois.

Ensuite, le connecteur mini-Jack 3.5 mm utilisé dans les enceintes d’ordinateur est un connecteur audio de type stéréo. C’est-à-dire qu’il transmet 2 signaux audio différents : l’un pour le canal audio droit (qui ira sur l’enceinte droite) et l’autre pour le canal audio gauche (qui ira sur l’enceinte gauche). A ces 2 signaux audio s’ajoute une masse, qui sert notamment à blinder magnétiquement le câble. Si vous regardez la prise mini-Jack de votre enceinte multimédia vous verrez bien les 3 zones du connecteur, qui correspondent aux 3 signaux dont je viens de parler.

Prise stereo mini-Jack 3.5 mm

On peut aussi trouver des connecteurs mini-Jack de type mono (qui ne transmettent qu’un seul signal audio), pour les prises micro du PC par exemple, mais on ne s’y intéressera pas ici.

Tous ces signaux sont analogiques, contrairement aux connecteurs optiques ou coaxiaux (pour le S/PDIF) qui véhiculent des signaux numériques.

Une fois énoncées ces généralités sur les connecteurs mini-Jack, voyons la liste des critiques fondées qu’on peut lui attribuer :

  • Connecteur peu fiable, car il peut se déconnecter tout seul assez facilement
  • La surface de contact pour chaque signal sur le connecteur est assez faible, ce qui n’est pas propice à une bonne transmission
  • C’est un connecteur qui transmet des signaux analogiques, qui sont par nature plus sensibles aux perturbations électriques et aux parasites qu’un signal numérique (comme le S/PDIF, optique ou coaxial)
  • La transmission est de type symétrique, assez sensible aux interférences et parasites comparé à du XLR par exemple ou à toute autre transmission de type symétrique (Pour ceux qui ne connaissent pas la différence entre transmission symétrique et asymétrique vous pouvez aller jeter un coup d’œil au site TechniquesDuSon.com qui donne des explications assez claires j’ai trouvé). Il faut donc éviter d’avoir des câbles trop longs, au risque de faire subir au signal audio une perte de qualité assez importante (au-delà d’une dizaine de mètres environ ça peut devenir très gênant). Les câbles audio mini-Jack sont malgré tout protégés par un blindage magnétique, réalisé avec la masse, censé limité ces perturbations, mais la protection n’est bien sûr jamais parfaite.

Tous ces défauts du connecteur audio mini-Jack sont bien réels, et expliquent par exemple pourquoi ce connecteur n’est quasiment jamais utilisé dans le monde de l’audio professionnelle. Maintenant, il faut bien avoir à l’esprit que le monde de l’audio professionnelle ne travaille pas avec du MP3 non plus, et que s’il est logique d’avoir des connecteurs de très haute qualité pour une installation pro qui recherche un degré de fiabilité excellent, ça serait complètement absurde de mettre de tels connecteurs (je vous laisse imaginer le prix…) sur un ordinateur ou une enceinte multimédia qui ne reproduisent que des musiques de qualité non professionnelle, comme les MP3, les radio en ligne, les DivX, et même les CD lus sur l’ordinateur.

Ça ne veut pas dire que les connecteurs mini-Jack sont de mauvaise qualité, ça veut simplement dire qu’ils ont une qualité homogène et cohérente avec l’utilisation qu’on en fait. Parce qu’en poussant encore plus loin, si vous voulez une qualité audio professionnelle il ne suffira pas d’acheter tout le matériel audio adéquat (plusieurs milliers ou dizaine de milliers d’euros soit dit en passant), il faudra aussi prévoir l’isolation acoustique de votre salon, étudier les différents chemins de réverbérations sonores, et ajouter en conséquences les différents panneaux d’absorbeurs et diffuseurs pour chaque gamme de fréquence sur tous les murs, sol et plafond…

Ou bien alors ça revient à mettre des pneus de moto sur un vélo… ;)

 

Pour finir quelques recommandations pour optimiser au maximum votre liaison audio mini-Jack :

  • Utiliser des câbles de petite longueur de préférence
  • Privilégier les connecteurs à contact or
  • Ne pas brancher et débrancher sans arrêt le connecteur

 

3 réflexions au sujet de « Qualité de la liaison audio mini-Jack 3.5 mm »

  1. Même dans le monde pro on utilise le connecteur Jack, comme sur les platines DJ par exemple (bon, ok c’est du Jack 6.5 mm et pas du mini-Jack 3.5 mm, mais je pense pas que ça change grand chose aux qualités de la liaison).

  2. Juste une petite coquille à signaler dans le paragraphe sur les défauts du mini-jack :
    « la transmission est de type » asymétrique, « assez sensible aux interférences… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>