Test des Bluestork Boombay

Enceintes multimédia Boombay de Bluestork

Après le dernier test des Pleomax la semaine dernière c’est une autre marque encore jamais testé sur ce blog qui fait son apparition : Bluestork. Cette marque française a déjà 7 ans (créée en 2006), et propose des enceintes multimédia entrée de gamme, bien que leur catalogue produit ne soit pas encore bien fourni. Je vais tester les enceintes Bluestork Boombay, qui sont des petites enceintes 2.1 de 12 Watts RMS au total, disponibles autour des 20 € (donc vraiment de l’entrée de gamme pour des enceintes 2.1 !)

 

Le carton d’emballage n’est logiquement pas bien gros (28 x 21 x 16 cm) et l’on découvre entre 2 panneaux de protection cartonnés le caisson de basses et les 2 petites enceintes satellites. Je pense que c’est l’un des caissons de basses les plus petits que j’ai pu voir, avec sa forme de cube de 15 cm de côté en moyenne ça fait un peu caisson version modèle réduit.

Le haut-parleur du caisson des Boombay est placé sur le côté, et est protégé par une grille métallique légèrement bombée. Le subwoofer (appelons-le ainsi, même si le mot est un peu fort dans ce cas-ci…) fait 7 cm de diamètre et la conception du caisson est de type bass-reflex, comme on pouvait s’y attendre. L’évent débouche à l’arrière du caisson.

Les parois du caisson ne sont pas très épaisses, avec 5 petits mm tout juste, mais disons que c’est en proportion avec la taille du caisson et du subwoofer.

Mais malgré les dimensions réduites et le très faible coût de cet ensemble 2.1 la finition du caisson est bonne et ça ne donne pas l’impression d’enceintes gadgets qu’on aurait trouvé au fond d’un marché chinois… (bien que ces Boombay soient effectivement fabriquées en Chine en fait !). Lire la suite

Test des Pleomax S2-620W

Enceintes 2.1 Pleomax S2-620W

J’ai voulu tester aujourd’hui des enceintes d’une marque que je n’avais encore jamais essayé : Pleomax. J’ai opté pour les S2-620W de Pleomax, qui sont des enceintes 2.1, pour leur design assez sympa et leur puissance correcte (36 Watts RMS). Elles ne sont pas très faciles à trouver sur le web, mais lorsqu’on les trouve le prix de vente se situe aux alentours des 70 ou 80 €. Bien que pas encore très répandue en France, Pleomax est pourtant une marque déposée du géant Samsung qui connait pas mal de succès en Orient.

 

En déballant les S2-620W on a tout de suite une agréable sensation de robustesse, sans doute due au style épuré du design plutôt qu’à la qualité des matériaux. Les matériaux sont en effet assez basiques, avec une coque de plastique planche qui forme le boitier du caisson et des satellites, tandis que la grille de protection noire des haut-parleurs est en métal assez fin. Le plastique n’est certainement pas le meilleur matériau imaginable pour des enceintes, mais par contre je dois reconnaitre qu’ici la qualité semble être bonne, et surtout sa mise en forme en fait. Les courbes sont en effet assez belles, et il n’y a quasiment aucune trace de jointure visible qui serait due au moulage des coques, les surfaces sont bien lisses.

Ces belles surfaces blanches créent en partie le style épuré des S2-620W. L’autre critère renforçant le style épuré est l’absence totale de boutons ou molettes de réglage visibles sur le caisson ou les satellites. Il faut aller voir derrière le caisson de basses pour trouver les connecteurs audio et l’interrupteur Marche / Arrêt, et sinon tout se fait de manière déportée.

Et c’est là qu’on arrive à un gros point fort des Pleomax S2-620W : la présence de 2 télécommandes de contrôle, une en mode sans fil grâce à l’infrarouge, et l’autre en mode filaire directement relié au caisson. Ces 2 télécommandes collent tout à fait avec le style général des enceintes, simples et épurées. Lire la suite

Test des Philips SPA6350

Enceintes 2.1 Philips SPA6350

Les enceintes que j’ai testé aujourd’hui sont les Philips SPA6350, qui sont des enceintes de type 2.1 d’une puissance de 40 Watts RMS, ce qui les place dans la catégorie des enceintes de puissance moyenne. Ces enceintes ne sont pas nouvelles mais elles ont quelques particularités intéressantes, et notamment du point de vue acoustique comme on le verra dans la suite. Le prix de vente constaté actuellement est d’environ 90 €, mais il semblerait qu’assez peu de magasins la proposent en vente.

 

J’ai déjà testé quelques enceintes 2.1 Philips sur ce blog, dont les SPA5300 qui sont sans doute celles se rapprochant le plus des SPA6350. Philips est un constructeur très sérieux, qui arrive souvent à intégrer quelques nouveautés ou innovations dans ses produits, parfois bien cachées. Le design n’est en revanche pas le gros point fort des enceintes Philips, qui ont rarement un look accrocheur au premier regard.

Les SPA6350 s’inscrivent pleinement dans cette lignée. Pour commencer par le design, c’est donc loin d’être les plus belles enceintes que j’ai vu. Disons qu’elles ont un style très simple et sobre : le caisson de basses est un cube intégralement noir, avec une petite partie noire laquée au niveau du pavillon de l’évent sur le côté. Les 2 enceintes satellites sont un peu plus travaillées, avec une surface noire laquée sur les côté, et un revêtement noir mat sur la face avant. Les haut-parleurs sont apparents, et ce qui apporte un peu de style à ces SPA6350 est l’anneau de couleur blanche qui entoure le haut-parleur des médiums. Le tweeter au-dessus laisse voir sa membrane métallisée, protégée par une légère structure de plastique noir laqué.

Si les SPA6350 n’ont pas un caractère très prononcé au niveau du design la qualité de la fabrication est en revanche à saluer. Les finitions sont bonnes, les revêtements bien que classiques sont de qualité, et on sent bien que la durée de vie de ces enceintes pourra être assez longue. Lire la suite

Test des Genius SW-HF2.1 1700

Enceintes 2.1 Genius SW-HF2.1 1700

Pendant une semaine j’ai testé et utilisé les nouvelles enceintes 2.1 de Genius, les SW-HF 2.1 1700. J’avais hâte de les essayer, puisque ce sont les premières enceintes 2.1 de Genius qui sont destinées à une utilisation musicale avant tout. On a droit à une belle puissance de 45 Watts RMS, pour un prix de vente de démarrage juste en-dessous des 70 €.

 

La plupart des enceintes 2.1 de Genius, et d’autres marques aussi d’ailleurs, sont orientées vers une utilisation jeux-vidéos ou film, c’est-à-dire avec un son recherchant d’abord le dynamisme et la percussion que la précision et la chaleur. Les nouvelles Genius SW-HF2.1 1700 sont les premières enceintes 2.1 à prendre le contre-pied de cette tendance, et nous avons enfin un kit d’enceintes 2.1 ayant le même souci de précision du son, de soin de l’acoustique, et de rendu musical que de bonnes enceintes 2.0, comme les fameuses SP-HF1250B.

Les SW-HF2.1 1700 dans leur carton pèsent 4.6 kg. On retrouve à l’intérieur :

  • Les 2 enceintes satellites, avec le câble audio qui les relie au caisson de basses intégré. Ce câble audio fait 1.50 mètres de longueur, ce qui devrait suffire pour la majorité des installations. Ils sont de toutes façons de type RCA, donc il est toujours possible si nécessaire d’acheter une rallonge dans le commerce, on en trouve de partout.
  • Le caisson de basses, de belles dimensions (16.8 x 26.0 x 24.5 cm). Il est de conception bass-reflex, avec l’évent débouchant sur l’avant.
  • Un câble audio mini-Jack / RCA, puisque l’entrée audio est au format RCA. Ce câble fait 1.50 mètres de longueur.

La structure et la finition du caisson de basses comme des 2 satellites sont dans la lignée des enceintes 2.0 Genius : une structure en MDF pour une excellente rigidité des parois, recouverte d’un revêtement finition bois qui donne à l’ensemble un bel aspect, classique mais robuste et acoustiquement efficace ! Lire la suite

Test des Edifier M3200

Enceintes 2.1 Edifier M3200

Aujourd’hui je vous propose le test des enceintes Edifier M3200. Ces enceintes 2.1 se remarquent par leur design assez original, avec notamment les satellites tout en hauteur avec leur tailles de guêpe bien marquée. Les Edifier M3200 peuvent être achetées sur internet pour un prix compris entre 50 et 60 euros selon les sites. Elles se situent donc plutôt dans la moyenne basse des enceintes 2.1, en termes de prix.

 

En prenant le carton en main on peut constater que le poids est assez important, avec 6.2 kilos au total. C’est un bon point pour des enceintes multimédia, puisque pour faire une grande généralité : plus c’est lourd plus c’est de qualité !

On trouve dans le carton des M3200 les 2 satellites de forme très allongée sur le dessus, ainsi qu’une télécommande filaire.  Une protection de carton souple les sépare de l’étage inférieur, où se trouve le caisson de basses. Celui-ci est de taille plus standard, par contre d’un poids toujours supérieur à la moyenne. Tous ces éléments sont bien emballés, notamment avec des films plastiques qui protègent les zone du caisson et des satellites où le revêtement est d’un noir laqué très bien fini. Ce revêtement recouvre la quasi-totalité des satellites, sauf la façade avant sur laquelle une mousse tissée dissimule les haut-parleurs. Sur le caisson de basses le noir laqué est plus discret, puisqu’il ne concerne que l’évent situé sur le côté, et des petites zones en haut et en bas de la façade avant. Tout le reste du caisson est recouvert du revêtement classique des enceintes : un noir mat un peu quelconque, et la même mousse tissée que les satellites sur la façade avant.

Mais l’ensemble est bien réussi je trouve, surtout la forme des satellites qui est originale et donne un look assez moderne à ces enceintes 2.1. Lire la suite

Test des Edifier M1360

Les enceintes 2.1 Edifier M1360Après avoir testé les Edifier M1380 il y a quelques jours, je me suis intéressé à leurs petites sœurs : les Edifier M1360. Comme les M1380, les M1360 représentent l’entrée de gamme des enceintes 2.1 Edifier, avec cette fois un prix encore plus faible puisqu’il est sous la barre des 30 €. On est donc vraiment dans la catégorie des enceintes 2.1 à tout petit prix, ce à quoi ne la marque chinoise Edifier nous avait pas vraiment habitué.

 

Avec 3.3 kilos à la pesée, le carton des M1360 fait effectivement partie des poids légers dans la catégorie enceintes 2.1. En déballant les enceintes je vois que le caisson de basses n’est effectivement pas bien gros, mais pas ridicule non plus. On aperçoit son évent sur la face avant, tandis que le haut-parleur des graves est situé dessous, comme c’est de plus en plus le cas sur les caissons récents, et orienté vers le sol. Et le haut-parleur n’est pas du tout protégé par un cache ou une grille, donc attention à ne pas percer ou endommager sa membrane en sortant ou manipulant le caisson !

Haut parleur du caisson de basses des enceintes M1360

Les 2 satellites sont quant à eux vraiment compacts, avec une forme anguleuse bien marquée. Mais j’aime bien leur design, c’est assez classe : les revêtements ont notamment l’air de qualité correcte, avec quelques zones d’un joli noir laqué (sur l’évent avant, ainsi que l’extrémité arrière du satellite). L’avantage d’avoir des satellites compacts est qu’il est plus facile de leur faire une place sur le bureau, pour les positionner de part et d’autre de l’écran d’ordinateur par exemple, mais il ne faut bien sûr pas que cette compacité soit obtenue au détriment de la qualité audio, ce que nous verrons un peu plus loin dans ce test. Lire la suite

Test des Edifier M1380

Enceintes 2.1 Edifier M1380

Voici le test des enceintes 2.1 Edifier M1380, qui sont des enceintes sorties fin 2010 de la firme chinoise Edifier, qui se fait une place de plus en plus significative dans le monde des enceintes multimédia. J’avais testé il y a quelques temps les S330D, qui avaient montré des performances plutôt bonnes mais avec un prix assez important, tandis que ces M1380 sont cette fois beaucoup plus abordables : elles sont disponibles à moins de 40 euros sur internet, ce qui est un prix tout à fait raisonnable pour des enceintes 2.1.

 

La puissance audio annoncée par Edifier pour les M1380 est de 28 Watts RMS, ce qui n’est pas énorme, par contre comme je le redirai plus bas pendant la phase de test, la puissance ressentie parait bien plus importante, pas loin des 40 Watts RMS (je compare avec mes Genius SP-HF1255A, qui font 40 Watts RMS, pour dire cela). Mais commençons d’abord par sortie les Edifier M1380 de leur carton.

Celui-ci pèse 5.2 kilos, avec des dimensions classiques pour des enceintes 2.1 avec environ 30 cm de côté. Je sors les 2 enceintes satellites, le petit manuel de l’utilisateur, et le caisson de basses auquel est fixée une télécommande filaire. Par contre je ne trouve pas l’habituel petit sachet avec le ou les câbles audio fournis, et en cherchant je m’aperçois que le câble audio est déjà fixé à la télécommande. Ça commence donc pas très bien pour moi, car c’est une configuration que je n’aime pas bien : la télécommande filaire est en fait intégrée sur le câble audio qui relie le caisson à l’ordinateur, ce que je trouve vraiment pas pratique. Ça ne change rien à la qualité du produit, c’est juste que ça fait plus de câbles sur la table, et ça parait moins facile de faire une installation propre en dissimulant au maximum les câbles (surtout si on veut pouvoir changer de place la télécommande de temps en temps). Alors que quand la télécommande est reliée au caisson avec un câble indépendant, qui n’est pas le câble audio, ça permet beaucoup plus de souplesse dans l’installation. Lire la suite

Test des Genius SW-G2.1 1200

Les nouvelles enceintes Genius SW-G2.1 1200Pour continuer la série de tests des nouvelles enceintes Genius, je vous propose cette fois le test des Genius SW-G2.1 1200, qui sont des enceintes 2.1 pour gamers, dans le même style que les SW-G2.1 3000. Les SW-G2.1 1200 sont un peu moins puissantes, 30 Watts RMS de puissance annoncée, mais sont également beaucoup moins chères que les SW-G2.1 3000 puisqu’on les trouve en vente sur internet à moins de 50 €.

Le poids total du carton des enceintes est de 3.1 kg, carton qui n’a d’ailleurs pas l’habillage rouge classique des enceintes Genius, mais un nouveau design plus moderne, avec des motifs de métal, destiné à séduire davantage les gamers pour qui les SW-G2.1 1200 sont destinées en priorité.

Les 2 enceintes satellites sont assez compactes (17 cm de hauteur, et 9 cm de côté), tandis que le caisson de basses en impose plus, avec des dimensions de 26 x 19 x 19 cm. L’ensemble est d’un noir uni (avec des variations de noir mat et de noir laqué), avec quelques touches vert pomme sur les satellites et la membrane du haut-parleur des basses. C’est assez joli, et c’est surtout la façade avant du caisson de basses qui m’attire en fait : outre cette membrane verte du haut-parleur, ou trouve sur la façade avant 2 molettes de réglage de style chromé (pour le réglage du volume et du niveau des basses) qui rendent vraiment bien je trouve. Combiné avec le noir laqué de la façade ça donne une impression de classe et de bonne qualité de finition qui fait plaisir. Mais après avoir été séduit par l’aspect esthétique de cette façade avant des SW-G2.1 1200 on peut se demander si c’est vraiment judicieux d’avoir mis le réglage des basses, et sur tout du volume, sur le caisson de basses et non pas sur l’un des satellites, comme c’est généralement le cas. Le caisson de basses est en effet plus souvent placé loin de l’utilisateur, sous le bureau ou dans un coin par exemple, et ce n’est pas le plus simple je trouve pour aller y mettre le réglage du volume… Lire la suite